L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Guide d'achat

Comment choisir une crème solaire?

06 mai 2019
crème solaire

06 mai 2019
Quelle crème solaire convient à votre peau? Laquelle offre la meilleure protection? Quels sont les ingrédients à éviter? Vous trouverez les réponses à vos questions dans ce guide d’achat.

Optez pour un produit solaire dont le facteur de protection est adapté à votre type de peau et à l’intensité du soleil qui dépend des conditions météo, de l’heure de la journée, de la situation géographique (altitude et position par rapport à l’équateur), de la réverbération, etc. Et, enduisez-vous suffisamment. La majorité des personnes étalent trop peu de crème, ce qui revient à diviser par deux voire trois son indice de protection. Nous vous conseillons donc d’opter pour une crème deux à trois fois plus forte pour compenser. 

Quelle protection contre les UVB ?

Le facteur de protection ou SPF (Sun Protection Factor) fait référence à la protection contre les UVB, responsables des coups de soleil. Les produits solaires sont répartis en différentes classes en fonction de leur SPF : 

  • Faible protection: SPF 6 et 10
  • Protection moyenne: SPF 15, 20 et 25
  • Haute protection: SPF 30 et 50
  • Très haute protection SPF 50+

Ce facteur n’est cependant pas une garantie. La crème solaire Clarins a un SPF 15 contre les UVB et celui de Clinique un SPF 10. Ils devraient normalement avoir un SPF 30.

Pour déterminer le facteur de protection conseillé à votre type de peau, consultez notre tableau. Naturellement, vous devez aussi tenir compte d'autres éléments comme le fait d'être sur la plage en été ou de vous adonner à une activité de longue durée en plein air...

Quelle protection contre les UVA ?

Tous les produits solaires doivent également offrir une protection contre les UVA. En Europe, la protection UVA doit être au moins égale à un tiers de la protection contre les UVB. Deux produits testés, Biosolis et Clinique, n’avaient pas ce facteur de protection obligatoire.  

Filtres : chimiques ou minéraux ?

Le filtre solaire est un ingrédient important et protège la peau des dégâts causés par les UVA et les UVB. Il existe deux sortes de crèmes solaires: celles avec des filtres naturels, minéraux, qui reflètent la lumière et celles avec des filtres chimiques qui absorbent les rayons et les convertissent en chaleur. Les filtres chimiques sont utilisés depuis longtemps et sont sûrs, même si certains ingrédients peuvent irriter la peau. Les filtres minéraux sont moins irritants pour la peau que certains filtres chimiques. Auparavant, ils laissaient une couche blanche sur la peau, mais depuis la nanotechnologie, ce n’est plus le cas. Les filtres chimiques comme les filtres minéraux ne sont pas bons pour l’environnement. Trois produits testés ne contiennent que des filtres minéraux: Lavera, Clinique et Biosolis. Seul Lavera offre une protection satisfaisante contre les rayons UVA et UVB. 

En spray, en tube ou en bouteille ?

Dans notre comparateur, vous trouverez des crèmes solaires SPF 30 et SPF 50+ en spray, sous la forme d'aérosols (avec ou sans gaz) ou des crèmes emballées en tube ou en bouteille. 

Avec une crème solaire en tube ou en bouteille, vous extrayez la crème en poussant sur l'emballage afin de pouvoir l'étaler sur votre peau.

Les sprays sont actuellement très populaires. Plus faciles à appliquer, ils remportent les faveurs des parents dont les enfants sont souvent impatients d’aller jouer. Ils permettent aussi d’atteindre plus facilement certaines zones du corps comme le dos. Grâce à leur texture légère qui sèche rapidement, ils sont souvent moins collants que certaines crèmes trop riches. Leur embout les rend plus hermétiques; le sable et d’autres contaminants ont ainsi moins de chances de se mélanger au produit.

Un autre élément à prendre en compte est le risque d’inhalation, surtout chez les enfants. Les composants chimiques des lotions tels que certaines nanoparticules ou filtres UV ne sont pas supposés être inhalés. Ne dirigez donc pas le spray directement sur le visage. Mettez d’abord le produit en main.

Enfin, dans le cas des aérosols (Vichy et Garnier Ambre Solaire p. ex.) et des sprays à forte teneur en alcool (Eucerin et Hema p.ex.), un risque d’inflammabilité existe, notamment à proximité d’un barbecue, d’une cigarette ou d’une bougie. Un conseil : éloignez-vous de ce type de sources inflammables lors de l’application et évitez de laisser traîner ces produits sous le soleil brûlant.

Ingrédients indésirables ? 

Si vous êtes hypersensible ou allergique à certains ingrédients souvent utilisés dans les cosmétiques, ne vous laissez pas impressionner par toutes sortes d’allégations sur l’emballage. Des promesses telles que "testé dermatologiquement" n’ont aucune base légale et leur valeur objective est donc faible. Consultez plutôt la liste d’ingrédients. De nombreux produits testés pour adultes contiennent des allergènes. Par contre, aucune des protections solaires pour enfants que nous avons testées ne contenait d'allergènes. Les fabricants font donc plus attention aux ingrédients utilisés dans leur gamme pour enfants.

En outre, certaines crèmes solaires utilisent des ingrédients que nous préférerions ne pas voir dans des cosmétiques comme le BMHCA (butylphenyl methylpropional, qui peut provoquer une hypersensibilité et est considéré comme peu sûr en Europe à ce jour), l'HICC (pour hydroxylisohexyl 3- cyclohexene carboxaldehyde, peut provoquer une réaction allergique et va être interdit à l'horizon 2021) ou encore l’OMC (ethylhexyl methoxycinnamate, une substance qui perturberait notre taux d’hormone). Il va de soi que les produits qui contenaient ces ingrédients obtiennent de mauvais scores.

La date de péremption

La plupart des étiquettes de crèmes solaires indiquent qu'elles restent valables maximum 12 mois après ouverture du flacon. Nous avons testé la validité de 5 crèmes solaires SPF50+ après 12 mois d’ouverture, et après les avoir soumises à des conditions similaires à celles de vacances. Toutes avaient conservé leur valeur SPF et une protection UVA adéquate.

Si vous voulez réutiliser une ancienne bouteille, avant tout, sentez-la. En cas de mauvaise odeur, jetez-la. Ensuite, examinez la texture. Si elle a perdu son homogénéité, si elle semble étrange, jetez-la. Si tout vous paraît normal, vous pouvez l’employer. Si vous vous tartinez généreusement comme nous vous le conseillons, il ne vous restera probablement plus beaucoup de produit à la fin de la saison.

Il important de savoir quand une crème solaire n’est plus efficace, parce qu’il y a alors un risque pour la santé. Au vu d’une de nos récentes enquêtes qui a démontré qu’une crème solaire conserve ses vertus protectrices plus d’un an après son ouverture, nous réclamons une date de péremption claire et correcte sur les crèmes solaires et sur les autres cosmétiques. 

Prix : de 1,8 à 15 € les 100 ml

Les produits que nous avons testés sont vendus au supermarché, en pharmacie et en parfumerie. En général, les produits de parfumerie sont deux fois plus cher que les produits les plus chers de supermarché. Les prix en pharmacie se situent entre les deux.

Nos tests démontrent que le prix ne garantit toutefois pas la qualité : la protection solaire la moins chère du marché,  le spray Boni SPF 30, en vente chez Colruyt pour à peine 4,49 € les 250 ml obtient d'aussi bons résultats que la crème solaire la plus chère, à savoir la crème solaire bio, Biosolis SPF 30, également vendue en supermarché au prix de 20,95 € les 100 ml (soit 4 fois plus cher que le spray Boni).

  • Les protections solaires les moins chères se situent dans une zone de prix de 1,8 à 4,9 €/100 ml : Boni, Kruidvat, Hema, Cien (Lidl) et Zenova (Action).
  • Les protections solaires qui se situent dans une zone de prix moyenne de 5 à 9,9 €/100 ml sont vendues aussi bien en supermarché qu'en (para)pharmacie ou en parfurmerie.
    En supermarché : Garnier, l’Oréal, Nivea, Aptonia (Decathlon), Mixa.  En parfumerie : Biotherm et en (para)pharmacie : La Roche Posay, Vichy, Uriage, Mustela.
  • Les protections solaires les plus chères flirtent avec les 10 à 14,9 €/ 100 ml. Il s'agit, entre autres, de produits de (para)pharmacie ou de parfumerie, comme Eucerin, Avène, Roc, Lavera et Yves Rocher. Une gamme "de luxe" excède, quant à elle, les 15 € par 100 ml : on y retrouve les produits Nuxe, Biosolis et 2 protections solaires Lancaster et Clinique vendues en parfumerie.

Vous ne devez donc pas acheter de produits chers. Préférez une crème bon marché dont vous vous tartinerez très généreusement et souvent plutôt qu’une crème chère en fine couche et peu souvent appliquée.

Y a-t-il une différence de prix entre un spray ou une lotion ? Entre une protection SPF 30 ou 50+ ? Certains fabricants appliquent plus ou moins le même prix à tous les produits de leur gamme. C'est le cas de Hema, Nivea, Garnier, Aptonia, Eucerin.
Chez d'autres, on constate parfois une différence de prix parce qu'il ne s'agit pas des mêmes volumes. Dans ce cas, il est souvent préférable d'opter pour des plus grandes quantités (p. ex. 200 ml), qui reviennent moins chères que les petits volumes (calculés pour 100 ml).

Notre comparateur de crèmes solaires