Guide d'achat

Guide d'achat des serviettes hygiéniques et des tampons

09 mars 2022

Il va de soi que les tampons et les serviettes hygiéniques doivent être à la fois discrets, confortables et bien absorbants. Mais ce n’est pas tout. Lors de votre prochain achat, d'autres aspects méritent également d’être considérés. 

Evitez les parfums et les couleurs

N’achetez pas de produits colorés ou décorés d’un motif (donc avec des colorants). Tous ces produits ne contiennent pas nécessairement des substances allergènes, mais les parfums et les colorants ne sont finalement pas vraiment nécessaires. Si les protections hygiéniques contiennent quand même des allergènes, elles peuvent provoquer des irritations et augmenter le risque de réactions allergiques.

Pas de tampons trop absorbants

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la maladie du tampon. Il s’agit du syndrome du choc toxique. Il est heureusement rare. Il est provoqué par l’irruption de certaines substances toxiques dans votre système sanguin et se caractérise par un accès de fièvre (38,9°C ou plus), des vomissements, un sentiment de malaise accompagné de maux de tête, de la diarrhée et une irritation cutanée faisant penser à un coup de soleil. Cette affection a généralement pour origine un usage erroné de la cup menstruelle ou du tampon, par exemple, une utilisation trop prolongée.

Dès lors, changez-les toutes les 2 à 4 heures, et ne les laissez jamais en place plus de 8 heures. Evitez également les tampons avec une capacité d’absorption trop élevée. Si vous hésitez entre des tampons affichant par exemple 2 ou 3 gouttes sur leur emballage, prenez les premiers. Lavez-vous également les mains avant et après chaque remplacement. En respectant ces règles, vous pourrez utiliser les tampons en toute tranquillité.

Attention aux pertes de fibres

Si, quand on retire le tampon, il est sec et s’il se fissure, mieux vaut en choisir un dont la capacité d’absorption est inférieure. Sinon, vous risquez qu’il reste des fibres après l'avoir retiré, ce qui peut provoquer des démangeaisons, une irritation, et même des affections causées par des champignons ou des infections. 

Pensez à l’environnement

Les produits d’hygiène intime jetables sont à l’origine de beaucoup de déchets : les serviettes hygiéniques ont le plus lourd impact sur l’environnement, suivies des tampons avec applicateur, puis des tampons sans applicateur. Il existe cependant des solutions plus écologiques. La culotte menstruelle ne convient pas encore à toutes.

découvrez les résultats du test sur les culottes menstruelles

La cup menstruelle peut certainement constituer une excellente alternative. Et, ce qui ne gâche rien, elle permet aussi une belle économie*. 

* La période de fertilité des femmes est de 38 ans en moyenne. Pour cet exercice, nous nous sommes basés sur 13 cycles de 4 jours par an. Pour les produits jetables, nous avons retenu 28 unités par cycle, pour les sous-vêtements 10 par cycle (avec remplacement après deux ans) et, pour la coupe, un exemplaire par cycle (et remplacement après 10 ans).