L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Antimoustiques : oubliez les gadgets

28 juin 2017
antimoustiques

28 juin 2017

Lotion, spray, gel répulsif, mais aussi bracelet, appli ou porte-clés : le choix pour lutter contre les indésirables est large, mais toutes les solutions ne se valent clairement pas. Les antimoustiques contiennent une substance active, utilisez-les donc avec parcimonie selon les besoins.

Outre les rollers et autres sprays bien connus, le marché offre son lot de solutions alternatives. Que valent ces produits ? Nous les avons testés pour vous.

Découvrez notre comparateur

Des gadgets totalement inutiles

On trouve de tout : bracelets, applis ou encore porte-clefs à ultrasons. Mais, comme vous pouvez le constater dans notre vidéo ci-dessous, le constat est simple et sans appel : rien ne fonctionne. Passez votre chemin. Ces produits, ou plutôt ces gadgets, ne devraient d’ailleurs même pas être considérés comme des antimoustiques. Cela induit les consommateurs en erreur et peut amener un faux sentiment de protection.

Efficacité très variable

Optez plutôt pour un spray ou un gel répulsif bien plus efficace même si les résultats des tests sont assez différenciés. Tous ne sont pas composés des mêmes principes actifs (chimiques ou naturels) et les substances ne se valent pas. Elles n’ont ni la même efficacité ni les mêmes effets secondaires potentiels (irritations de la peau ou des yeux, brûlures, gonflements, maux de tête, crampes, éternuements, vomissements…). Comme pour tout produit de ce type, mieux vaut donc les éviter quand c’est possible et en user avec modération. Sans oublier de faire particulièrement attention à l’utilisation chez les enfants et les bébés.

L'étiquetage doit être mieux

Les répulsifs contre les moustiques doivent obtenir une autorisation (numéro de notification) délivrée par le Ministre de l’environnement pour pouvoir être commercialisés sur le marché belge. Elle constitue une preuve d’efficacité et de sécurité.

Outre cela, nous souhaitons également que la loi change à certains égards. Il est essentiel, surtout pour les personnes allergiques, que la liste complète des ingrédients, et pas seulement les substances actives, soit obligatoirement mentionnée sur l’emballage. Les indications quant à l’utilisation selon l’âge des enfants et pour les femmes enceintes devraient aussi être clairement mentionnées.


Imprimer Envoyer par e-mail