L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Produits de blanchiment en ligne: soyez prudents!

24 février 2020

Qui dirait non à des dents immaculées? Toutefois, prenez garde aux blanchisseurs de dents bon marché que l’on trouve sur internet. D’après nos recherches, plus d’un produit sur deux est en réalité nocif pour vos dents. Ne faites donc confiance qu’à votre dentiste!

Des substances nocives

Nous nous sommes procurés des produits sur AliExpress, LightInTheBox et Amazon pour un total de 15 articles blanchisseurs de dents. Cinq d’entre eux ne nous sont jamais parvenus. Les résultats des 10 autres ont été pour le moins décevants. La majorité de ces produits seraient carrément dangereux.

Pas sans risques

La blancheur de vos dents est déterminée par la dentine, un tissu dur à l’intérieur de vos dents. Le rôle du peroxyde d’hydrogène est d’atteindre cette partie de la dent. Il s’agit d’une substance corrosive qui peut certes blanchir les dents, mais aussi les rendre plus sensibles, cassantes, en plus de provoquer des problèmes au niveau des tissus dentaires et des gencives. Si vous utilisez ces produits, vous risquez une inflammation des gencives.

Pour vous blanchir les dents, adressez-vous à un dentiste, car même si les produits qu’il utilise contiennent également du peroxyde d’hydrogène (et peuvent donc aussi faire des dégâts), il saura d’une part mieux vous renseigner sur les risques encourus et de l’autre, prendre les précautions nécessaires.

Veuillez noter qu'il s'agit d'une méthode différente du blanchiment ou du polissage dentaire.

Pour comprendre la différence entre les dentifrices blanchissants, le polissage et le blanchiment chez le dentiste, rendez-vous plus bas sur cette page.

Cliquez ici pour découvrir les différentes méthodes

Sept produits à proscrire

En Europe, les produits disponibles gratuitement (en ligne ou non) peuvent contenir jusqu'à 0,1% de peroxyde d'hydrogène. La limite légale est de 6% pour les produits que seuls les dentistes professionnels ont le droit d’utiliser. Ils sont interdits pour les jeunes de moins de 18 ans.

Revenons à nos 10 produits d’origine. Seuls trois ne contiennent aucune trace de cette substance, bien que pour l’un d’entre eux, le peroxyde d’hydrogène figure tout de même dans la liste des ingrédients. Dans les deux autres, la liste d’ingrédients faisait défaut. Impossible donc de déterminer s’ils en contiennent ou non. Ces trois produits sont sans danger, mais sans effet. Quant aux sept autres produits, ils ne respectent pas la limite européenne (0,1%). Cinq d'entre eux se situent en-dessous de la limite pour l'utilisation professionnelle, et les deux derniers la dépassent avec des concentrations respectives de 6,2% et 7%. Dans l'intervalle, nous avons informé le BEUC et la Commission européenne de ces résultats intolérables.

Manque d’informations

Le problème réside également dans le manque d’informations sur la notice. Selon la législation européenne, un certain nombre d'éléments doivent toujours y figurer: les coordonnées du fabricant, la durée de conservation du produit, la liste des ingrédients, le numéro de lot ... Ces informations servent à informer et à protéger le consommateur. Même si ces produits ne proviennent pas d’Europe, la présence de ces informations est capitale.

Pourtant, trois produits sur les dix ne contenaient pas un seul des éléments essentiels susmentionnés. Cinq produits en omettaient trois. Et les deux autres, pas moins de quatre. Les informations qui manquent sont le plus souvent les coordonnées du fabricant, la durée de conservation et le numéro de lot.

Nous ne le dirons jamais assez: si vous voulez vous blanchir les dents, prenez rendez-vous chez votre dentiste. Lui seul est capable d’évaluer les risques encourus. Sachez toutefois que même chez le dentiste, l’opération n’est pas sans risques.