L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Primes d’hospitalisation plus chères suite au nouveau calcul de l’indice médical

04 juillet 2016
augmentation assurance hôspitalisation indice

04 juillet 2016

Les primes d’hospitalisation et autres assurances-maladie seront couplées à partir du 1er juillet à un indice médical déterminé une fois par an par le SPF Economie. Le calcul de cet index est toutefois effectué de manière trop unilatérale sur la base des données des compagnies d’assurance. Et c’est le consommateur qui trinque!

Envie de découvrir l’assurance-hospitalisation la plus intéressante pour vous?

•   Trouvez-la via notre calculateur Assurance-hospitalisation qui les compare en fonction de votre situation.


Indice médical: le retour

Jusqu'à présent, les compagnies d’assurance devaient solliciter l’approbation de la Banque nationale si elles voulaient augmenter les primes de leurs assurances hospitalisation ou assurance-maladie au-dessus de l’indice des prix à la consommation. Cela a toutefois souvent entraîné des augmentations soudaines des primes pour les consommateurs. Avec l’index médical, l’on souhaite permettre des augmentations de prix supérieures à l’évolution de l’indice des prix à la consommation, en évitant les augmentations brutales. 

C’est en 2010 qu’un indice médical a été instauré pour la première fois, mais celui-ci a été supprimé en 2012 en raison des critiques. En 2015, le ministre de la protection des consommateurs s’est livré à une nouvelle tentative. Le résultat est toutefois loin de nous satisfaire... 

Le consommateur est le dindon de la farce!

Nous croyons que seules les nouvelles conditions devraient pouvoir perturber les contrats déjà conclus. Le mécanisme de l’indice médical devrait donc uniquement pouvoir être utilisé pour revoir régulièrement et progressivement les contrats à la hausse en fonction de facteurs inattendus. 
A nos yeux, les compagnies d’assurance devraient être en mesure de calculer correctement la prime initiale d’un contrat à long terme comme une assurance-maladie. Elles peuvent tenir compte de différents facteurs tels que l’espérance de vie, l’évolution des dépenses en matière de soins de santé en fonction de l’augmentation des revenus, les évolutions technologiques et la réalité du vieillissement de la population. 

Par ailleurs, un consommateur, lorsqu’il est confronté à des primes trop élevées suite à l’indexation, peut être freiné dans sa volonté de changer de compagnie d’assurance, qui n’ applique pas nécessairement l’indice médical, car il peut perdre dans certains cas les réserves accumulées. 

Indice médical calculé de manière unilatérale

En outre, le calcul de l’indice médical repose principalement sur un seul paramètre: les créances brutes des assureurs (charge brute des sinistres) sur base des données exclusivement fournies par les compagnies elles-mêmes et d’une pure estimation pure des coûts à venir. Il en résulte que les chiffres ne sont ni réels, ni objectifs.

Nous sommes d’avis que la budgétisation de l’indice peut être améliorée sur la base des coûts réels constatés comme les honoraires médicaux en augmentation ou encore les suppléments pour chambre particulière, par exemple.





Imprimer Envoyer par e-mail