L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Poux : remèdes maison inefficaces

04 octobre 2019

04 octobre 2019
Les écoles ont ouvert leurs portes aux enfants... et aux poux. Bon nombre de remèdes de grand-mère circulent en plus des shampoings et des peignes anti-poux. Nos collègues français ont examiné de plus près quatre de ces remèdes maison. Le verdict : aucun d’entre eux n’est malheureusement en mesure d’en venir à bout.

Les poux sont de petits insectes proliférant de préférence dans des endroits chauds et humides, comme les cheveux. Ils percent la peau et se nourrissent de sang. Leur salive occasionne les démangeaisons typiques. Les puces femelles adultes peuvent pondre une dizaine d’œufs par jour, et ce, pendant trois à quatre semaines. Ces lentes se fixent aux racines des cheveux au moyen d’une sorte de colle. Un produit anti-poux efficace vient à bout à la fois des poux et des lentes. Si tel n’est pas le cas, le traitement doit être répété plusieurs fois. 

Incontournables produits chimiques ?

Toutefois, les produits - parfois onéreux - en vente au supermarché ou en pharmacie sont-ils vraiment indispensables ? De nombreux remèdes de grand-mère circulent en effet pour venir à bout de ces bestioles. Nos collègues français d’UFC se sont penchés sur leur efficacité.

Huile de coco : tue les poux, pas les lentes

L’huile de coco obstruerait la respiration des poux, rendant impossible leur survie. 

Méthode : Le cuir chevelu est enduit d’une généreuse quantité d’huile de coco. Les chercheurs l’ont appliquée en soirée et ont laissé agir le produit pendant 12h. Le matin, l’huile de coco était rincée et les cheveux, peignés.

Verdict : Si cette méthode est efficace dans la lutte contre les poux présents, elle n’a aucun effet sur les lentes. 28 % seulement des lentes présentes ont été éliminées avec cette technique. Pour venir à bout de tous les poux, cette technique doit être répétée très régulièrement, ce qui s’avère particulièrement chronophage. 

Mayonnaise : tue partiellement les poux, pas les lentes

La présence de poux n’a rien à voir avec l’hygiène. Il est donc faux de prétendre que les poux affectent plus souvent les enfants aux cheveux gras et non soignés. Au contraire, les poux apprécient les environnements propres. C’est d’ailleurs l’idée sous-jacente de ce remède. 

Méthode : Le cuir chevelu est enduit d’une généreuse quantité de mayonnaise. En raison des rumeurs selon lesquelles seule la mayonnaise maison fonctionnerait, nos collègues ont préparé eux-mêmes leur mayonnaise. Ils l’ont laissé agir pendant deux heures. Ensuite, la mayonnaise a été rincée et les cheveux, peignés. 

Verdict : cette méthode semble venir à bout de 60 % des poux seulement, et d’à peine 14 % des lentes. À ne pas conseiller donc.

Huiles essentielles : tuent partiellement les poux, pas les lentes

Les huiles essentielles sont utilisées parce que leur odeur forte rebuterait les poux. Ces huiles sont préparées par distillation de plantes et de parties de plantes comme les feuilles, les fleurs, l’écorce. Les produits commercialisés sous cette appellation ne sont pas dilués (produits purs). Ces huiles sont utilisées comme substances parfumantes dans les parfums ou sont intégrées dans les cosmétiques, les baumes de massage et autres produits. Nous déconseillons ces huiles essentielles pour les enfants, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent.

Méthode : Les huiles essentielles sont toujours utilisées diluées. Les chercheurs ont utilisé une combinaison d’huile de théier et d’huile de coco. Ils ont appliqué le mélange sur les cheveux et l’ont laissé agir pendant 15 minutes.

Verdict : Cette méthode semble être moins efficace que l’huile de coco seule. Elle s’avère surtout insuffisante pour les lentes. Probablement parce que le produit a pu agir moins longtemps. Il n’est toutefois pas conseillé d’attendre plus longtemps en raison du risque d’allergie.

Vinaigre : tue insuffisamment les poux et les lentes

Le vinaigre aurait pour effet de faire perdre aux lentes leur adhérence, de sorte qu’elles se détachent plus facilement au passage du peigne.

Méthode : Le vinaigre étant un produit mordant, il est important de toujours le diluer. Les chercheurs ont utilisé 1 cuillère à soupe de vinaigre et 1 verre d’eau. Le mélange a été appliqué sur les cheveux. Il a été ensuite rincé après 15 minutes en raison du caractère mordant du produit. Les cheveux ont ensuite été peignés.

Verdict : Cette méthode est inefficace, tant pour les poux (10 % d’éliminés) que pour les lentes (21 % d’éliminées).

La méthode du peigne humide la plus efficace

Selon les études scientifiques, la méthode du peigne humide est la plus efficace, même si celle-ci requiert patience et minutie. Vous pouvez le faire vous-même en quelques étapes simples. La procédure devra toutefois être répétée tous les deux jours, pendant deux semaines. Humidifiez les cheveux avec un mélange de vinaigre et d’eau. Répartissez une bonne dose d’après-shampoing sur les cheveux. Eliminez tous les nœuds à l’aide d’un peigne ordinaire. Peignez ensuite les cheveux de l’arrière vers l’avant mèche par mèche au moyen d’un peigne spécial poux, disponible en pharmacie. Frottez systématiquement le peigne sur un morceau d’essuie-tout. Répétez ensuite l’opération mèche par mèche, de l’avant vers l’arrière.

La diméticone, un produit régulièrement utilisé dans notre pays, s’avère très efficace. La diméticone déposerait un film asphyxiant autour des puces lors de l’application locale. Son efficacité a été scientifiquement prouvée. Le produit n’est pas toxique et n’entraîne aucune résistance. La diméticone est en vente libre en pharmacie.