News

Comparer la qualité des hôpitaux? Cela avance du côté flamand!

25 juin 2014
comparer la qualité

25 juin 2014

Nous avons recueilli plus de 36.300 signatures de citoyens qui souhaitent pouvoir comparer la qualité des hôpitaux. Pour le côté flamand, grâce aux rapports d’inspections rendus publics, nous avons pu mettre en ligne un module permettant des comparaisons par thème. Il est temps que cela bouge aussi à Bruxelles et en Wallonie!

Responsable dans sa communauté de la surveillance de la qualité des soins, l’Administration « Inspection Santé » flamande procède chaque année à une inspection "surprise" des hôpitaux pour un domaine de soins spécifique.

L’année passée, c’était la chirurgie. Les inspecteurs ont donc visité la salle d’opération, la salle de réveil, le services des soins chirurgicaux, le service de stérilisation, … de chaque hôpital flamand. Ce nouveau modèle d’inspection donne une meilleure image de la réalité quotidienne à l’hôpital et son approche standardisée permet de comparer.

Le gouvernement flamand, favorable à la transparence, a encouragé les hôpitaux à rendre publics leurs résultats d’inspections et une partie d’entre eux l’a fait. Mais, dorénavant, il rendra lui-même publics ses rapports. C’est un grand pas, même s’il faut encore rendre les rapports accessibles aux consommateurs... Ce que nous avons fait!

Module de Test-Achats

Sur base des inspections de 94 hôpitaux flamands dont 1 à Bruxelles (UZ Brussel), nous avons mis en ligne un module qui permet de comparer les résultats, par thème, pour chaque hôpital. Ce module est accessible à tous depuis notre site!

Et à Bruxelles et en Wallonie?

Si la Flandre est sur la bonne voie, nous regrettons la grande inégalité qui existe aujourd’hui entre les citoyens francophones et néerlandophones. Aucun modèle d’inspection similaire pour les hôpitaux francophones n’existe, et il n’est nullement question de transparence.

Pour rappel, notre pétition pour pouvoir comparer la qualité des hôpitaux avait recueilli plus de 36.300 signatures. Nous l’avions remise, en avril 2014, aux ministres wallon et bruxellois compétents en les appelant – eux-mêmes, leurs successeurs et les hôpitaux - à se mettre urgemment au travail!

  • Notre module pour la partie néerlandophone du pays peut être consulté ici.

Imprimer Envoyer par e-mail