Dossier

La lutte contre les fesses rouges de Bébé

08 août 2016
crème change

08 août 2016

Les crèmes de change ne fonctionnent pas préventivement. Inutile donc d'en tartiner les fesses d’un bambin à chaque changement de couche. Pour lutter contre les rougeurs, il est plus efficace de veiller à maintenir le derrière le plus au sec possible.

Les fabricants de crèmes de change ne lésinent pas sur les moyens pour vous persuader qu’il faut utiliser leur produit plusieurs fois par jour pour bien soigner les fesses de votre bébé. Pourtant, une crème de change ne se justifie pas en usage quotidien, à titre préventif contre les fesses rouges.

D’où viennent les rougeurs?

Les rougeurs n’apparaissent normalement pas de manière permanente. Si le derrière de votre bébé est rouge et irrité, c’est la plupart du temps dû à un contact prolongé de la peau avec l’urine et/ou les selles. Bien sûr, les bébés font leurs besoins dans leur lange.

Le lange lui-même peut provoquer des frottements et de l’irritation s’il reste longtemps humide et bien serré, car les fesses manquent d’aération. L’irritation peut même provenir d’un nouveau produit (lotion pour bébé, lingette, autre marque de lange, adoucissant pour langes lavables etc.) qui peut contenir un parfum ou une autre substance à laquelle la peau de bébé réagit mal.

La crème de change pas pour un usage quotidien

Si les fesses ne sont pas rouges, il ne faut pas les enduire de crème. Il est plus efficace de maintenir autant que possible les fesses de bébé au sec. Quelques conseils à ce propos:

  • Essayez de changer le lange chaque fois qu’il s’alourdit, et en tout cas après des selles.
  • Utilisez le moins possible des produits de soin du derrière. Ne croyez pas qu’il est nécessaire d’essuyer systématiquement les fesses de bébé avec une lingette avant de les enduire d’une épaisse couche de crème de change. Le plus efficace, c’est encore d’utiliser de l’eau tiède à chaque change. Séchez les fesses en les tamponnant précautionneusement car les frotter trop fort avec un essuie peut provoquer des irritations. N’ayez recours à du savon au pH neutre que si cela ne suffit pas à nettoyer les fesses. Et réservez les lingettes pour les jours où vous êtes en déplacement, sans eau à portée de main.
  • Ne serrez pas trop le lange pour que les fesses restent un peu aérées. Car trop d’humidité et de chaleur ramollissent la peau, qui devient plus sensible aux bactéries et aux substances susceptibles de provoquer des irritations.
  • Enfin, il est bon de laisser votre chérubin déambuler les fesses à l’air dès que possible.

La crème de change utile en cas de besoin

Dès l’apparition de rougeurs sur les fesses de bébé, vous pouvez appliquer de la crème. Une peau irritée se déshydrate davantage qu’en temps normal, ce qui est à éviter absolument car plus la peau est sèche, plus elle est vulnérable à toutes les agresssions extérieures. L’application d’une crème de change introduit une couche protectrice entre la peau et le contenu du lange. Une bonne crème constitue une barrière qui limite la déshydratation de la peau et facilite son renouvellement. Donc oui, n’hésitez pas à enduire les fesses rouges jusqu’à ce qu’elles deviennent roses. Mais arrêtez à ce moment-là.

Les cosmétiques ne guérissent pas ...

Beaucoup de crèmes de change du commerce sont des cosmétiques. Les cosmétiques pour la peau sont destinés à nettoyer la peau, la protéger, la maintenir en bon état, la parfumer... mais pas à la guérir. Rien d’étonnant donc à ce qu’une crème de change achetée au rayon cosmétiques n’ait aucun effet sur l’irritation et les rougeurs. Pourtant, la pub et l’emballage ne se privent pas de laisser entendre que la crème est efficace contre les rougeurs. En principe, l’érythème disparaît spontanément – généralement après 2 jours – quand sa cause est éliminée et quand la peau a eu la possibilité de se rétablir (si les rougeurs persistent, consultez un médecin car il peut s’agir d’une mycose qui nécessite un traitement spécifique).

L’oxyde de zinc est l’un des ingrédients des crèmes de change les mieux étudiés. Cette substance semble contribuer à la guérison de la peau. Mais il faut qu’elle soit présente en suffisance. Et bonne chance pour savoir ce qu’il en est: les crèmes de change n’indiquent la plupart du temps pas la quantité d’oxyde de zinc, ce qui n’est malheureusement pas obligatoire pour les cosmétiques.

... et les médicaments sont rarement utiles

On trouve aussi sur le marché belge des crèmes de change enregistrées comme médicaments: Inotyol, Mitosyl et Daktozin, par exemple. Ces produits ont été spécifiquement conçus pour traiter les peaux irritées. Mais n’en attendez pas des miracles. Leur effet curatif et leur efficacité contre l’irritation ne sont pas réellement prouvés, et ces crèmes ne valent donc pas mieux que celles vendues au rayon cosmétiques. Daktozin peut se révéler utile occasionnement. Il contient un fongicide et peut traiter l’érythème du nouveau-né si celui-ci est causé par la moisissure Candida. Mais le diagnostic ne peut être posé que par un médecin. Et, hors de ce contexte, Daktozin n’est pas indiqué.


Imprimer Envoyer par e-mail