L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Allégations santé : les dérives imprévues de la législation

27 novembre 2013
Allégations santé : les dérives imprévues de la législation

27 novembre 2013

Faut-il croire ce que nous lisons sur les emballages des produits alimentaires ? La législation a fait le tri dans les allégations, mais son application est encore déficiente. Voyez quelles sont les mentions refusées et acceptées.

A quoi s’en tenir face aux messages prometteurs ? Nous vous aidons à faire le tri.

Feu vert pour environ 250 allégations santé seulement

Fin 2012, la liste des allégations acceptées par la Commission européenne entre en vigueur en Belgique et fait le ménage parmi les slogans santé. Cette loi interdit toute allégation non validée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Identification du nutriment, effet exact et preuves scientifiques sont requis. Depuis, les quelque 2000 allégations refusées auraient dû avoir disparu des emballages. 

Allégations refusées présentent sur le marché

Il y a encore du pain sur la planche. Si l’emballage de nombreux produits a été adapté, il est encore possible de trouver des allégations qui ne sont pas autorisées… sans pour autant tomber dans l’illégalité. La législation, compliquée et parfois peu précise, laisse la porte ouverte aux interprétations. Chez nous, les fabricants ont le droit d’écouler leur stock d’anciens emballages des produits mis sur le marché avant décembre 2012 et ne se heurtent pas à une date butoir. Une transition qui ne semble pas avoir de fin. 

Stop aux aberrations

Pour l’instant, les allégations peuvent figurer sur des produits qui, du reste, peuvent s’avérer riches en graisses, sucres ou sel et, donc, loin d’être sains. Tous les produits qui contiennent vitamines et minéraux ont le droit d’arborer une allégation santé sous prétexte que ces nutriments interviennent dans les fonctions de base de l’organisme. Pour l’immunité, mangez des Fish Sticks. Voilà la dérive. La définition des "profils nutritionnels" a pour objectif d’éviter de telles aberrations en prévoyant que les denrées alimentaires faisant l'objet d'allégations satisfassent à certaines exigences nutritionnelles globales (appelés profils nutritionnels). Nous les attendons toujours.


Imprimer Envoyer par e-mail