L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Y aura-t-il suffisamment de vaccins contre la grippe cette année ?

15 octobre 2020
suffisamment de vaccins contre la grippe cette année ?

De nombreux consommateurs s'inquiètent de l'indisponibilité des vaccins contre la grippe en pharmacie. Les pharmaciens n’osent par ailleurs pas garantir que si des vaccins sont à nouveau livrés, il y en aura suffisamment pour toutes les personnes qui figurent actuellement sur liste d’attente. Le point sur la situation.

Cette année, on insiste plus que jamais auprès des personnes à risque, comme les seniors et les malades chroniques, pour qu’ils se fassent vacciner contre la grippe saisonnière. Objectif : libérer au maximum les lits d’hôpitaux pour les patients COVID-19. Du coup, la demande en vaccins antigrippe est plus élevée que les années précédentes.

Ces derniers jours, des consommateurs inquiets, qui font partie des groupes à risque, nous ont interrogés à maintes reprises sur l’impossibilité de se procurer des vaccins contre la grippe en pharmacie. Et les pharmaciens eux-mêmes sont plongés dans un flou artistique.

Que se passe-t-il ? Faut-il s'inquiéter ?

Un million de vaccins encore en route

L’Agence fédérale des Médicaments et Produits de Santé (AFMPS) nous informe que près de trois millions de doses vaccinales sont prévus pour notre pays. Sur ces trois millions, près de deux millions ont été produits et livrés aux grossistes-distributeurs ou aux pharmacies. 

Entre la fin octobre et la mi-décembre, un million de vaccins devrait encore être distribué. C’est certes un peu plus tard que les autres années, mais c'est encore dans la période de vaccination conseillée (entre le 15 octobre et le 15 décembre). Reste à voir, bien sûr, si ces trois millions de vaccins suffiront. 

La demande en hausse, plus que jamais

Selon l’AFMPS, rien n’indique qu’il n'y aura pas assez de vaccins, pour autant que ceux-ci soient délivrés en priorité aux groupes à risque. Soit, dans notre pays, 5,6 millions de personnes au total. Vu que trois millions de vaccins sont (seront) disponibles, un peu plus de la moitié des personnes à risque pourra, au final, se faire vacciner. C’est nettement plus que les années précédentes: en 2018, seuls 41 % des personnes à risque avaient été vaccinées.

Vu que cette année, on insiste auprès des groupes à risque pour qu'ils se fassent vacciner, que les personnes de plus de 50 ans peuvent aller chercher le vaccin en pharmacie sans prescription et vu, également, l’inquiétude qui règne dans la population, nous sommes en droit de nous demander si l'offre actuelle de vaccins suffira. 

Il est en outre essentiel que les médecins et les pharmaciens se conforment aux nouvelles règles et ne fournissent ces vaccins qu'aux personnes à risque.

Une seule liste d’attente suffit

Les personnes qui font partie d'un groupe à risque et qui n'ont pas encore leur vaccin doivent donc s’armer de patience. Toutefois, si c'est votre cas, ne vous inscrivez pas sur plusieurs listes d’attente auprès de différents pharmaciens. Ceux-ci doivent pouvoir se faire une idée correcte du nombre de vaccins nécessaires et sans cela, on court le risque que la pénurie soit surestimée.

S’il s’avérait, lors de la livraison du million de vaccins restant, qu’il en manque encore, c’est au pharmacien de décider lui-même à qui les attribuer. Il nous paraît logique d’accorder la priorité aux véritables personnes à risque (le groupe A) au détriment des personnes en bonne santé de plus de 50 ans (groupe B) mais, en pratique, cela ne semble pas toujours évident.

Nous demandons donc à l'AFMPS de faire preuve de clarté et d'agir le plus rapidement possible. Il est nécessaire de mettre en place une politique claire qui offre les meilleures garanties de distribution prioritaire aux personnes du groupe à risque A. 

Le vaccin contre la grippe n’est pas le seul à faire les frais de la pandémie de coronavirus: les stocks de Pneumovax 23, l’un des deux vaccins contre les infections à pneumocoques, sont également épuisés depuis la fin du mois de septembre.

 
 
 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter