News

Certificat de rétablissement également après un test rapide positif

10 mars 2022

Vous pouvez désormais également obtenir un certificat de rétablissement après un test antigénique rapide. En outre, la nouvelle règle s'applique de façon rétroactive pour tout contrôle positif effectué il y a moins de 6 mois.

Les personnes guéries du COVID-19 souhaitant demander un certificat de rétablissement ne doivent désormais plus obtenir un test PCR positif. La Commission européenne a décidé que les États membres peuvent également émettre des certificats de rétablissement aux personnes dont le résultat à un test antigénique rapide est positif, comme ceux administrés par les pharmaciens. 

La décision a déjà été prise à la fin du mois de février, mais elle n'entre en vigueur que maintenant dans notre pays. En effet, il fallait attendre les préparatifs techniques pour créer les certificats de manière automatique. Toute personne ayant obtenu un résultat positif à un tel test antigénique depuis hier pourra donc automatiquement émettre un certificat de rétablissement après 12 jours. Si vous avez déjà effectué un test positif avec votre pharmacien, vous devrez encore vous armer de patience. Dans quelques jours, vous devriez également être en mesure de créer rétroactivement un tel certificat pour les tests passés il y a moins de 180 jours.  

Pas n’importe quel type de test rapide

Veuillez noter que tous les tests antigéniques ne sont pas éligibles. La nouvelle règle ne s'applique qu'aux tests antigéniques approuvés et effectués par le personnel de santé ou d'autres personnes habilitées à cet effet. Les autotests positifs réalisés à domicile sont donc exclus.

Les certificats de rétablissement pourront également être délivrés rétroactivement dans quelques jours. Dans notre pays, un tel certificat est valable à partir de 12 jours après le test positif, et pour un maximum de 180 jours (6 mois) à partir du jour du test. 

Cette extension vise à promouvoir la libre circulation en Europe et est importante, par exemple, pour ceux qui ont besoin d'un résultat négatif au test PCR pour leur voyage.

Pour certains pays, il s'agit en effet d'une exigence pour entrer dans le pays ou participer à certaines activités. Si votre test PCR donne encore un résultat positif plusieurs semaines après l'infection, ce qui peut contrarier vos projets de voyage, vous pouvez toujours utiliser le certificat de rétablissement pour prouver une infection antérieure.