News

Les masques FFP2 aident-ils à lutter contre le variant Omicron ?

22 décembre 2021
femmes mettant son masque FFP2

Alors que le variant Omicron se propage rapidement dans notre pays, la question de savoir si les masques FFP2 sont meilleurs que les autres masques pour lutter contre sa propagation se pose de plus en plus fréquemment. Ils offrent une meilleure protection mais coûtent également plus cher et il est plus difficile de respirer à travers. Il s'agit donc de peser soi-même le pour et le contre.

Au début de la pandémie, les masques de protection respiratoires (FFP2, FFP3) étaient rares et devaient être réservés au personnel de santé. Entre-temps, cette pénurie a été résolue, même si, selon les directives officielles, ils restent encore réservés à certains travailleurs de la santé. Cependant, ils apparaissent de plus en plus fréquemment dans la rue et les experts du GEMS ont également recommandé des masques FFP2 pour les personnes vulnérables et pour ceux qui travaillent dans des situations où le risque d'infection est élevé, comme les transports publics transport. 

Mais quand un tel masque de protection est-il vraiment utile ?

Pour tout savoir sur les différents types de masques buccaux, consultez notre dossier complet.

CONSULTEZ NOTRE DOSSIER SUR LES MASQUES BUCCAUX

Évaluer le danger

Le risque d'infection augmente à mesure que la pièce dans laquelle vous vous trouvez est moins aérée, que les contacts étroits avec d'autres personnes sont plus longs, que les autres ne portent pas leur masque ou le portent mal, et lors d'activités qui produisent beaucoup de gouttelettes d'aérosol, comme le fait de chanter ou de parler. Les aérosols sont de petites gouttelettes qui restent en suspension dans l'air comme un nuage. Plus ces facteurs sont présents, plus le risque de contamination est élevé et plus vous aurez besoin d'un masque FFP2. Par exemple, un long trajet en transports publics ou des emplois avec de nombreux contacts, comme celui de vendeur dans un magasin.

Par ailleurs, le variant omicron, plus contagieux, entraîne actuellement un risque d'infection supplémentaire, en particulier pour les personnes qui n'ont pas encore reçu de vaccin de rappel. N'oubliez donc pas d'en tenir compte lorsque vous ferez votre choix.

Protection pour vous-même et pour les autres

Les masques chirurgicaux, les masques de confort jetables et les masques textiles sont portés principalement pour protéger les autres, mais ne protègent pas celui qui le porte d'inhaler des gouttelettes d'aérosol, au contraire des masques FFP2. De nombreuses études en laboratoire et sur modèle montrent clairement que les masques respiratoires filtrent très bien l'air inspiré et expiré, surtout s'ils sont bien ajustés au visage. Cependant, il n'existe pas encore de preuve convaincante que les masques FFP2/FFP3 protègent mieux le porteur que les masques chirurgicaux contre la contamination par effet corona dans la vie quotidienne.

Les personnes vulnérables devraient en tous cas opter pour des masques FFP2. Il s'agit notamment des personnes dont le système immunitaire est affaibli, des personnes âgées et des personnes souffrant de certaines affections sous-jacentes (par exemple, diabète, maladies cardiovasculaires, maladies pulmonaires). Les personnes qui sont souvent en contact avec des personnes vulnérables devraient également opter pour cette protection supplémentaire.

Faire l'équilibre

C'est à vous de décider si la protection supplémentaire offerte par un masque FFP2 compense son coût plus élevé et le fait qu'il est plus difficile de respirer à travers ce masque. Toutefois, nous serons heureux de vous aider à faire une synthèse de tous les facteurs à l'aide de l'outil ci-dessous.