L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Communiqué

Bas les masques Test Achats passe les masques au crible

23 juin 2020

Parce qu’ils jouent un rôle essentiel dans la lutte contre la propagation du coronavirus, Test Achats a vérifié la qualité des différents types de masques disponibles aujourd’hui sur le marché. Les masques distribués par le gouvernement fédéral et disponibles dans les pharmacies obtiennent un bon score, tout comme les masques ordinaires dits “de confort" disponibles dans les supermarchés. Quatre masques sur dix ont révélé des résultats insatisfaisants. Néanmoins, l’organisation de consommateur constate que ce sont surtout les masques chirurgicaux disponibles en pharmacie qui ne répondent pas aux attentes : seul un exemplaire sur cinq a réussi le test. Test Achats insiste sur l’importance d’appliquer une certification obligatoire aux fabricants qui soit contrôlée de façon accrue et demande au gouvernement que soit réalisé une grande campagne de sensibilisation au port correct du masque. Plus d'informations sur www.testachats.be/masques

 

Après le prix, la qualité

Il ne fait aujourd’hui plus aucun doute sur l’importance du rôle des masques dans la crise sanitaire du Covid19. Mais une question se pose : les masques se valent-ils tous ? Si Test Achats s’est d’abord penché sur les prix exorbitants des masques lors de la période de pénurie, l'organisation de consommateurs s’intéresse désormais à la qualité des masques et a ainsi soumis différents modèles à l’épreuve, à savoir les masques en tissu, les masques chirurgicaux et les masques de confort jetables.

Tous les masques ont été testés conformément aux normes en vigueur pour chaque type de masque, tant en termes d’efficacité de filtrage des bactéries (le pourcentage de gouttes d'une certaine taille qui sont arrêtées) que de perméabilité à l'air (qui détermine le confort à respirer à travers le masque). Les masques réutilisables en tissu et les masques de confort jetables doivent pouvoir atteindre une efficacité de filtrage d’au moins 70%. Pour les masques chirurgicaux, cette norme est de 95%. 

Des masques chirurgicaux aux résultats insuffisants

Sur les dix masques en tissu examinés par Test Achats, deux n'étaient pas conformes à la norme en termes d’efficacité de filtrage. L’un d’entre eux n’a même pas atteint les 50%. Sur un masque, les élastiques se sont avérés insuffisamment ajustés et le pont nasal s’est détaché. De plus, un masque sur dix s'est avéré ne pas répondre aux normes après avoir été lavé une fois. Les masques buccaux en tissu du gouvernement fédéral, disponibles dans les pharmacies depuis le 15 juin, ont passé le test avec succès, selon Test Achats.

Test Achats a également soumis cinq masques vendus en pharmacie sous le label "masque chirurgical" à une étude en laboratoire. Un seul s’est avéré conforme aux normes en termes d’efficacité de filtration et de perméabilité à l’air, après analyse des certificats et des normes mentionnés sur l'emballage.

Néanmoins, les masques de confort jetables disponibles dans les supermarchés et les masques en tissus du gouvernement disponibles en pharmacie depuis le 15 juin dernier, se font la part belle puisqu’ils se révèlent être conformes à la réglementation. Trois d'entre eux ont même été jugés conformes aux normes relatives aux masques chirurgicaux.

Les filtres ont également été pris en compte lors du test des masques. S’ils obtiennent pour la plupart de bons résultats, il est important de noter que l’ajout d’un filtre, qu’il provienne du gouvernement, de chez Sioen et Deltrian ou encore, qu’il s’agisse d’un simple filtre à café, peut procurer des difficultés à respirer et rendre le port du masque très inconfortable.

Certification, contrôle et sensibilisation

Pour Test Achats, les résultats du test révèlent que beaucoup de choses doivent changer. Avant tout, les normes relatives aux masques de confort (jetables et réutilisables), qui ne sont aujourd'hui qu'une simple recommandation aux fabricants, doivent devenir une obligation.

Les fabricants doivent certifier que leurs produits sont conformes aux normes applicables. "Pour nous, il est primordial que les consommateurs reçoivent des informations correctes et claires lors de l'achat d'un masque. Cela signifie qu'il faut indiquer à la fois le type de masque ainsi que l'efficacité du filtre et la résistance à l’air. Dans le cas d'un masque en tissu, il est nécessaire d’indiquer un label avec le nombre de lavages sans perte de qualité. Nous demandons également au gouvernement de non seulement surveiller de près la qualité des masques, mais aussi de se concentrer fortement sur une campagne de sensibilisation”, déclare Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test Achats.

Test Achats aux côtés des consommateurs

Les consommateurs peuvent adresser toutes leurs questions concernant leurs droits dans le contexte de l’épidémie au 0800 29 510 (du lundi au vendredi de 9 à 18h, et le samedi de 9 à 16h45). Un dossier complet est également à leur disposition sur www.testachats.be/corona.

Test Achats invite tout consommateur ayant de sérieux doutes sur la qualité ou le prix d’un masque facial à le signaler sur sa plateforme www.testachats.be/stopabuscorona.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.