Silikom Protect: peut-on éviter les poux grâce à ce spray?

24 juillet 2019
luizen

24 juillet 2019

[Update: 10 octobre 2019]

Nous avons examiné l’étude qui, selon le fabricant, « prouve » que ce produit est efficace dans la prévention des poux. Les résultats de cette étude sont présentés sous un jour favorable. Toutefois, les chercheurs n'ont pas pu démontrer de différences statistiquement significatives entre le produit et un placebo.

Prix recommandé en pharmacie: 18,99€

En Belgique, l’entreprise EG a lancé il y a quelque temps un « nouveau » produit: Silikom Protect. Il ne s’agit pas d’un produit à utiliser quand vous avez des poux, mais bien pour prévenir leur apparition.

Ce spray contient de l’octane-1,2-diol, une substance qui assèche les poux. 

Il faut appliquer cette substance sur les cheveux de vos enfants deux fois par semaine, après chaque bain. Selon le fabricant, il est « cliniquement prouvé » que ce produit est un moyen de prévention efficace.

Cette affirmation est-elle exacte?

Nous avons demandé au fabricant de nous montrer les études qui en apportent la preuve. 

Le fabricant a envoyé une référence à une étude publiée dans BMJ Open en 2014. Cette recherche semble être sponsorisée par le fabricant. Les résultats sont présentés sous un jour favorable, mais ils ne prouvent rien en réalité.

En ce qui concerne le risque d’attraper des poux, il n’y avait pas de différence statistiquement démontrable. Les chercheurs concluent toutefois que le spray est efficace. Et cela, parce que sept (!) participants au test n’ont attrapé des poux qu’un peu plus tard « grâce » au spray… Cette « découverte » ne suffit évidemment pas à justifier l’assertion selon laquelle vous pouvez éviter les poux grâce à ce produit. 

Notre conclusion: il n’est absolument pas prouvé que ce spray aide à prévenir l’apparition de poux.

Il faut également savoir que ce produit peut irriter et assécher la peau, ce qui n'est pas indiqué. C’est pourtant bien une donnée importante, compte tenu du fait que ce produit est destiné à un usage régulier sur la tête d’enfants.

Nos revendications

Le fabricant doit retirer la mention « cliniquement prouvé » ainsi que ses promesses de l’emballage. En l'absence de preuves tangibles, il ne peut affirmer nulle part que le produit est efficace.

Nos actions

Veuillez lire ici notre courrier (19 juillet 2019) au fabricant.

État de la situation

  • Le 6 août, nous avons reçu un courrier recommandé de l’avocat d’Eurogenerics SA. La firme n’est pas d’accord avec nos conclusions. Elle exige que nous supprimions de notre site web l’ensemble des propos concernant ce produit et que nous n’en traitions plus dans nos colonnes. En matière d’argumentation, elle renvoie à nouveau à la même étude. Pas suffisant à nos yeux. Notre avocat leur a depuis renvoyé une réponse. Nous n’en démordons pas: l’allégation selon laquelle ce produit peut prévenir les puces n’est pas suffisamment étayée et doit disparaître de l’emballage.