Qu'est-ce que l’apprentissage au sommeil ?

Cette thérapie peut se faire individuellement ou en groupe. Vous apprenez des techniques pour modifier les comportements qui perturbent le sommeil. Un tel traitement peut produire des résultats positifs et durables. 

19 mars 2021
Troubles du sommeil, Conseils pour mieux dormir
Qu'est-ce que l’apprentissage au sommeil?

Si vous souffrez de troubles du sommeil depuis plus de six mois et que les conseils relatifs à l'hygiène du sommeil ne donnent pas de résultats, votre médecin généraliste peut vous recommander d'envisager un apprentissage au sommeil.

« TCC-I » signifie « thérapie cognitivo-comportementale de l'insomnie ». Il s’agit d’un programme d'apprentissage au sommeil pour traiter l'insomnie chronique, soit individuellement, soit en groupe. Une telle thérapie est axée sur l'apprentissage de techniques visant à modifier les comportements qui perturbent le sommeil normal et contribuent à l'insomnie. Grâce aux entretiens, par exemple, vous découvrirez vos idées et vos attentes fausses sur le sommeil et vous l’envisagerez différemment, vous vous concentrerez sur sa qualité plutôt que sur sa quantité.

Certaines personnes se rendent compte, par exemple, qu'elles devraient rester moins longtemps éveillées dans leur lit, d'autres sont plutôt intéressées par des astuces ou des exercices de relaxation et de respiration. Certains doivent carrément s'attaquer à leur hygiène du sommeil (par exemple, pas d'exercice intensif avant le coucher et pas d'écran en étant au lit). Vous pourrez ainsi mieux vous connaître et essayer de modifier votre comportement en matière de sommeil, apprendre à penser plus sereinement au sommeil, vous détendre plus et moins cogiter. La façon de percevoir le sommeil et les plaintes liées participent en effet grandement à la persistance du trouble du sommeil.

Les recherches scientifiques montrent que l'apprentissage au sommeil peut donner des résultats positifs et durables. L'avantage de la thérapie cognitivo-comportementale est qu'elle s'attaque aux causes de l'insomnie, alors que les somnifères ne font que s'attaquer aux symptômes et sont susceptibles de créer une dépendance. La thérapie doit être dispensée par un fournisseur de soins qualifié et précédée d'un entretien préliminaire approfondi. Certaines mutuelles remboursent parfois une partie des frais.