Analyse
Conflit avec votre banque ? Pensez à la médiation ! il y a 5 ans - jeudi 24 mai 2012

Si vous êtes en litige avec votre banque, vous pouvez introduire gratuitement un dossier auprès de l’Ombudsman en conflits financiers.

Rôle

Le Service de Médiation a pour mission d’aider les personnes qui ont un litige avec leur institution financière. Plutôt que d’entamer une longue et coûteuse procédure en justice, elles peuvent faire appel à un service qui offre une forme alternative et gratuite de règlement. Au sein de ce service, on trouve un ombudsman désigné par les institutions financières et un représentant permanent des associations de défense des consommateurs. Toute demande auprès du Service de Médiation doit se faire par écrit, en joignant les copies des échanges de correspondance avec la banque et des justificatifs utiles, à une des adresses suivantes :
Ombudsfin - Rue Belliard 15-17, boîte 8 - 1040 Bruxelles
ombudsman@ombudsfin.be – Fax : 02 545 77 79 - www.ombudsfin.be
En cas de litige avec votre banque, vous pouvez aussi faire appel à notre service d’aide individuelle.
http://www.test-achats.be/invest/contact/

Cru 2011

En 2011, 2 319 dossiers de médiation bancaire ont été introduits. 1 578 dossiers ont été déclarés irrecevables (cela paraît beaucoup, mais la plupart du temps, c’est parce que la plainte n’avait pas encore été traitée par le service compétent de la banque; car il faut d’abord avoir tenté de trouver un accord à l’amiable avec la banque avant de s’adresser au Service de Médiation). 56 % des plaintes recevables ont été déclarées non fondées (la responsabilité de l’institution financière n’a pas été retenue). 39 % des plaintes ont été résolues (l’institution financière a proposé un arrangement ou a donné des explications complémentaires qui ont donné satisfaction au plaignant). Dans 5 % des cas, l’avis en faveur du plaignant n’a pas été suivi par l’institution financière (l’avis du service n’est pas contraignant).

De quoi se plaint-on ?

En 2011, le thème le plus traité a été celui des placements (notamment lorsque les clients pensent que ce qui leur a été proposé ne cadre pas avec leur profil d’investisseur). De nombreuses plaintes concernaient l’usage frauduleux de cartes bancaires, avec refus de la banque d’indemniser (alors que, sauf négligence grave, elle est tenue de le faire, sous déduction d’une franchise de 150 euros). Enfin, le nombre de plaintes relatives aux crédits a augmenté.

 

Partagez cet article