Analyse
Centea : refus d'obtempérer il y a 5 ans - mardi 12 juin 2012

Centea refuse de considérer notre proposition de supprimer des frais récemment instaurés. Le client n'a pas d'autre choix que de les payer. Nous désapprouvons vivement.

Nouveaux frais

En juin 2011, Monsieur J. souscrit auprès de Centea à un Bon Grimpeur à 5 ans pour un montant de 6 000 EUR à son nom et de 6 000 EUR au nom de son épouse. Personne ne lui parle alors de frais liés à ce produit, ni de frais de garde ou de gestion (le Bon Grimpeur est placé sur un compte-titres auprès de Centea). Début mai 2012, Monsieur J. reçoit de sa banque un courrier lui annonçant que des frais seront appliqués à partir du mois de juin à hauteur de 12 EUR hors TVA par compte-titres.
Le seul moyen d'échapper à ces fraisest de devenir coopérateur du Crédit Agricole (détenteur de Centea) et donc d'acheter des parts Fidelio. Seulement, la conservation de ces parts coûtera chaque année au client... 30 EUR.

 

Pas de frais supplémentaires

Désapprouvant pareille pratique, Monsieur J. prend contact avec notre service d'aide individuelle qui relaie alors l'opinion de Monsieur J. et fait part de ses griefs auprès de Centea :
– Il n'a jamais été question, au moment de l'achat, de frais et/ou conditions supplémentaires.
– Si Monsieur J. avait été au courant de ces conditions, il aurait peut-être choisi une autre opportunité de placement.
– Nous appelons Centea à ne pas réclamer ces frais à Monsieur J. s'il ne place pas d'autres titres sur ce compte-titres et ce, jusqu'à l'échéance du produit. Il s'agit en effet d'un titre émis par la banque même et les produits propres sont en règle générale conservés gratuitement.
– Nous proposons que si Centea refuse de renoncer à ces nouvelles conditions, le client puisse transférer le Bon Grimpeur gratuitement auprès d'une autre institution.

 

Divergence d'opinion

Centea refuse nos propositions et indique qu'elle appliquera une indemnité de gestion annuelle de 12 EUR (hors TVA) pour les comptes-titres de clients à partir de 23 ans.
Ces tarifs ont été repris dans sa liste tarifaire et communiqués aux clients à travers un extrait de compte.
La banque précise également que le client a le droit de renoncer au service proposé dans un délai de 30 jours après la notification du changement. Le client peut donc clôturer son compte-titres et transférer ses avoirs... mais Centea comptera pour cela 30 euros + TVA par ligne de titre !

Partagez cet article