Analyse
Evi : une nouvelle banque en ligne il y a 3 ans - vendredi 13 décembre 2013

La nouvelle banque en ligne Evi propose-t-elle des comptes d’épargne intéressants ?

Evi est une succursale de la banque néerlandaise Van Lanschot, active chez nous comme private banker. La nouvelle banque en ligne n’offre actuellement que deux comptes d’épargne. Compte tenu de leurs conditions, nous les intégrons immédiatement à notre liste de favoris.

 

Compte d’épargne ordinaire

Taux de base de 1,40 % et prime de fidélité de 0,35 %
(pour offrir ces taux, le compte ne peut contenir plus de 125 000 EUR).

Compte d’épargne fidélité

Taux de base de 0,60 % et prime de fidélité de 1,50 %
(pour offrir ces taux, le compte ne peut contenir plus de 125 000 EUR).

Quel compte ?

Le compte d’épargne ordinaire offrant un intéressant taux de base, il est conseillé si le compte subit de nombreux mouvements sur une année.
Le compte d’épargne fidélité est quant à lui davantage conseillé si vous pouvez laisser son contenu intact pendant douze mois d’affilée et ainsi bénéficier de la prime (qui constitue l’essentiel de la rémunération).

Ouvrir un compte ?

Ouvrir un compte chez Evi se fait en deux temps trois mouvements sur www.evi.be.
Vous devrez toutefois désigner un compte d’une autre banque, qui sera le seul de et vers lequel vous pourrez effectuer des opérations du compte Evi.
Vous devrez aussi mentionner un numéro de gsm pour recevoir votre code d’accès.

Solidité de Van Lanschot ?

– L’institution bancaire satisfait aux exigences de solvabilité. Une grande partie des crédits qu’elle accorde sont financés par l’épargne en dépôt, et donc peu dépendant de sources de financement externes plus capricieuses. La banque dispose en outre de pas mal de capitaux propres.
– Van Lanschot (qui est cotée sur Euronext Amsterdam) a dégagé des bénéfices en 2010 et 2011 ainsi qu’au premier semestre 2013 (en 2012, elle a essuyé une perte). Son portefeuille de placements est peu risqué et bien liquide (constitué surtout de valeurs néerlandaises, publiques ou avec garantie d’Etat). Petit bémol cependant : en date du 30 juin, la banque regroupait un nombre assez important de crédits hypothécaires ou au secteur immobilier, ce qui constitue un certains risque, compte tenu de l’évolution du marché immobilier aux Pays-Bas.
– Compte tenu de divers ratios, la solidité de la banque n’est pas en danger. Mais la prudence étant toujours de mise, nous vous conseillons de ne pas y placer plus de 100 000 EUR, le montant assuré par le système de garantie néerlandais, duquel la banque dépend.

 

Partagez cet article