BP GB0007980591

Alertes
Ajouter au portefeuille
491,59 GBp 20/10/2017 18:35 Londres
-0,25 GBp (-0,05 %) Variation depuis la dernière clôture
433,45 519,30  52 semaines min max
6,90 % Rendement sur 1 an
6,30 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    BP cède des actifs il y a un mois - mardi 19 septembre 2017
    Le groupe veut réduire sa dette.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    BP continue à se battre pour générer assez de liquidités pour réduire la dette et préserver le dividende il y a un mois - mercredi 6 septembre 2017
    La situation s’améliore mais à court terme, le cours restera dépendant du prix du baril.

    CONSERVEZ.

    Plus que le bénéfice, c’est le cash-flow qu’il convient de considérer pour juger des résultats au 2e trimestre car il permet de financer les investissements et de payer le dividende. Et le verdict est clair : doit mieux faire ! Grâce à la hausse de 10% de la production d’hydrocarbure, le cash-flow s’améliore nettement à environ 7 milliards USD (4,4 au 1er trimestre et 3 en 2016). Un point certes très satisfaisant, mais en tenant compte d’un nouveau paiement de 2 milliards pour la catastrophe dans le Golfe du Mexique, le cash-flow fond à 5 milliards alors que les investissements et le dividende se montent respectivement à 4 et 1,5 milliards USD. Résultat, la dette augmente encore et se rapproche des niveaux maximum fixés.
    La situation devrait toutefois s’améliorer si l’on en croit la direction. BP devrait en effet débourser beaucoup moins de pénalités pour le Golfe du Mexique et orienter ses investissements dans le bas de sa fourchette, ce qui améliorera le cash-flow et permettra une baisse de la dette. A confirmer…
    La direction a par ailleurs réitéré son message pour un plus grand contrôle des coûts. Un bon point car il permettra de mieux défendre la rentabilité si les cours du pétrole venaient à baisser.

    Cours au moment de l'analyse : 446,70 p.

    BP est un groupe britannique, numéro trois mondial dans la production de pétrole et de gaz. Dans le pétrole, il assure tant l’exploration et l’extraction que le raffinage et la distribution. Il a été fragilisé par importante marée noire du Golfe du Mexique.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Les efforts de BP sont contrés par le recul du prix du baril il y a 4 mois - jeudi 22 juin 2017
    L’environnement dégradé du marché pétrolier pèse sur toutes les valeurs du secteur.

    BP n’est donc pas à la fête, mais vous pouvez CONSERVER.

    La rechute du prix du baril à ±45 USD pose un problème au secteur pétrolier. En moyenne, les actions du secteur ont perdu 9% depuis le 1/1/2017. Pour BP, dont la rentabilité est étroitement liée au prix de l’or noir, la baisse est de 10%. Le résultat du 1er trimestre de BP avait déjà révélé que le groupe peine à générer suffisamment de liquidités par son activité pour couvrir le paiement de son dividende et ses investissements. Si cela ne change pas durablement, il risque de devoir avoir recours à la dette, laquelle était déjà en hausse en début d’année. Sans doute consentira-t-il de nouvelles cessions d’actifs et prolongera-t-il ses paiements de dividendes en actions. Il pourrait aussi maintenir ce dividende au même niveau (en USD), alors qu’une légère hausse était attendue jusqu’ici. Compte tenu de tous ces facteurs, BP est dans une situation plus inconfortable que bien des concurrents, et ce en dépit de ses baisses de coûts et de la maîtrise de ses investissements. Par ailleurs, dans le cadre d’un partenariat avec l’indien Reliance Industries, BP annonce qu’il va développer l’exploitation de champs de gaz existants. Une manière d’annoncer une croissance de sa production et d’affronter ainsi ses gros concurrents, tels que Royal Dutch ou Total.

    Cours au moment de l'analyse : 456,70 pence

    BP est un groupe britannique, numéro trois mondial dans la production de pétrole et de gaz. Dans le pétrole, il assure tant l’exploration et l’extraction que le raffinage et la distribution. Il a été fragilisé par importante marée noire du Golfe du Mexique.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Début d’année en demi-teinte pour BP il y a 5 mois - mercredi 24 mai 2017
    Le résultat trimestriel n’est peut-être pas aussi beau qu’il puisse paraître.

    Et le désendettement prend un peu de retard par rapport aux concurrents. Mais le groupe confirme sa stratégie : rigueur budgétaire et production en hausse.
    CONSERVEZ.

    A priori, le résultat du 1er trimestre est d’un bon niveau, conforme à ce qu’on constate ailleurs dans le secteur, et en contraste avec la déception du 4e trimestre 2016, ce qui est rassurant. Le pétrolier profite de la remontée des prix des hydrocarbures et de la hausse de sa production (+3%). Et il confirme ses plans de développement. Mais une analyse plus fine conduit à plus de circonspection. En effet, BP ne parvient pas à générer assez de liquidités (elles se limitent à 2,1 milliards de dollars au 1er trimestre) pour couvrir ses investissements (3,8 milliards) et le paiement du dividende (1,3 milliard). De la sorte, la dette atteint 28% des fonds propres et se rapproche du haut de la fourchette que le groupe ne souhaite pas dépasser (20 à 30%). Toutefois, ces prochains trimestres, la situation devrait s’améliorer, grâce aux cessions annoncées (pour 5 milliards de dollars) et au recul progressif des indemnités à payer aux victimes de la marée noire du golfe du Mexique. A condition que le prix du pétrole ne rechute pas. Et, après sa récente cure d’amaigrissement, BP confirme sa volonté de donner un coup de pouce à sa production, avec 7 nouveaux projets à lancer en 2017 et 9 autres à l’étude pour 2018-2021.

    Cours au moment de l'analyse : 474,25 pence

    BP est un groupe britannique, numéro trois mondial dans la production de pétrole et de gaz. Dans le pétrole, il assure tant l’exploration et l’extraction que le raffinage et la distribution. Il a été fragilisé par importante marée noire du Golfe du Mexique.

    Partagez cet article

  • Analyse
    BP vend des raffineries en Europe il y a 6 mois - vendredi 31 mars 2017
    Elles souffrent de la concurrence venue de l'Est.

    L'action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    BP entend vendre des raffineries en Europe (dont la rentabilité souffre de la concurrence de la Russie et du Moyen Orient). Ce sera sans impact sur le résultat 2017. Mais le groupe pourrait encore souffrir cette année de sa faible capacité à générer des liquidités pour couvrir ses investissements.

     

    Cours au moment de l'analyse : 461,36 pence

     

    BP est un groupe britannique, numéro trois mondial dans la production de pétrole et de gaz. Dans le pétrole, il assure tant l’exploration et l’extraction que le raffinage et la distribution. Il a été fragilisé par importante marée noire du Golfe du Mexique.

     

     

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 519,30 GBp
Minimum sur les 12 derniers mois 433,45 GBp
Code ISIN GB0007980591
Bourse Londres
Euronext non
Bêta 1,09
Volatilité 21,94 %
Nombre d'actions existantes 19.807.060.000
Capitalisation boursière (en milliards) 9.748,05 GBp
Secteur Energie et services aux collectivités
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 15.228.702 GBp
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (GBp)

2017 (e) 2016 2015 2014
Dividende 31,00 30,56 26,73 23,67
Bénéfice courant 17,00 -12,30 -36,85 10,09
Bénéfice net 17,00 0,56 -23,15 12,48
Cash flow courant 65,00 35,00 23,62 75,33
Cash flow net 65,00 45,60 37,32 77,72
EBIT 22,00 -2,00 -37,22 8,96
EBITDA 86,00 66,53 23,94 88,61
Valeur comptable 461,00 475,00 395,33 435,02
Valeur comptable tangible 441,00 455,00 348,04 388,69

Performance (en euros)

BP Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 10,38 % 0,93 % 0,64 %
Rendement sur 6 mois 5,87 % 3,15 % -0,95 %
Rendement sur 1 an 6,90 % 13,23 % 10,55 %
Rendement sur 5 ans 6,07 % 7,26 % 14,47 %

Ratios financiers de la société

2016 2015 2014 2013
Pay out 5.790,43 % - 154,76 % 23,67 %
Current ratio 1,16 1,28 1,37 1,33
Return on equity -2,47 % -10,61 % 2,74 % 10,16 %
Total return on equity 0,12 % -6,67 % 3,39 % 18,14 %
Marge brute - - - -
Marge nette 0,09 % -2,86 % 1,13 % 6,25 %
Marge EBIT -0,23 % -4,66 % 0,76 % 4,18 %
Marge EBITDA 7,54 % 3,00 % 7,56 % 8,25 %
Taux d'imposition - - 19,13 % 21,39 %
Gearing 29,10 27,60 20,06 19,32
Fonds propres/total du bilan 36,78 % 37,58 % 39,62 % 42,66 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016
Rendement de dividende 6,30 % 6,21 %
Cours/bénéfice courant 28,95 -
Cours/cash flow courant 7,57 14,06
Cours/valeur comptable 1,07 1,04
Cours/valeur comptable tangible 1,12 1,08
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 11,04 % -

(e) : estimation

Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer