CFE BE0003883031

Alertes
Ajouter au portefeuille
133,90 EUR 28/04/2017 17:38 Bruxelles
0,15 EUR (0,11 %) Variation depuis la dernière clôture
75,15 133,75  52 semaines min max
55,50 % Rendement sur 1 an
1,26 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse

    CFE a limité les dégâts en 2016

    il y a un mois - lundi 6 mars 2017
    C'est entre autres grâce au quatrième trimestre.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse

    CFE : 2016, année de transition. 2017 aussi ?

    il y a 5 mois - jeudi 1 décembre 2016
    Le 2nd semestre sera meilleur que le 1er pour les ventes mais pas pour les marges. En 2017, la rentabilité risque d’encore souffrir. Pour la suite, de belles années s’annoncent.

    CONSERVEZ.

    Au 3e trimestre, le chiffre d’affaires a perdu 14,2 %. Chez DEME (70 % du chiffre d’affaires, essentiel du bénéfice), il perd 14,1 %, mais c’est mieux qu’au 1er semestre (-31,5 %), grâce à l’avancée de projets en cours (Singapour, Panama, éolien…). Au 2nd semestre, le chiffre d’affaires de DEME sera meilleur qu’au 1er (plombé par des reports de projets) ; mais pour les marges, après les records de 2015 et du 1er semestre (stimulés par la finalisation de divers projets), il s’agira encore d’un recul (tout en dépassant la moyenne historique). Pour la suite, le carnet de commandes de DEME, très équilibré (régions, clients, projets…), bat les records et n’est pas loin d’as¬surer déjà ±2 ans de chiffre d’affaires). Aussi, le chiffre d’affaires 2018 ou 2019 de DEME pourrait être de 50 % plus élevé qu’en 2016. En 2017, la rentabilité risque de souffrir des projets dans l’éolien (moins rentables, prenant toujours plus de poids et nécessitant un gros investissement au départ). Mais ensuite, avec la finalisation de projets en cours chez DEME et l’accroissement de sa flotte, et vu que l’activité construction de CFE semble enfin pouvoir contribuer au résultat, le bénéfice record de 2015 (6,90 EUR par action) pourrait être battu dès 2018.

    Cours au moment de l'analyse : 96,00 EUR

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100 % de DEME depuis le 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4 %).

    Partagez cet article

  • Analyse

    2016 est une année de transition pour CFE

    il y a 5 mois - lundi 28 novembre 2016
    CFE a publié pour le 3e trimestre un chiffre d’affaires en recul de 14,2 %.

    L'action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    Chez le dragueur DEME (détenu à 100 %), le recul est de 14,1 % mais l’amélioration est nette par rapport au 1er semestre, grâce à l’avancée des projets en cours ; le second semestre sera meilleur que le premier ; sur l’ensemble 2016, le chiffre d’affaires s’inscrira en recul et les marges seront en repli, mais supérieures à la moyenne historique.
    Dans les activités construction, le chiffre d’affaires perd 14,3 % mais CFE prévoit une contribution positive de cette activité au résultat 2016.

     

    Cours au moment de l'analyse : 95,41 EUR

     

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100 % de DEME depuis le 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4 %).

    Partagez cet article

  • Analyse

    CFE : le bénéfice de la filiale DEME a fortement baissé

    il y a 7 mois - mardi 6 septembre 2016

    Ceci n'est cependant pas une surprise.

    L'action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    CFE a encaissé la baisse de la contribution (-55%) de sa filiale de dragage DEME qui génère la majorité de ses bénéfices. Ce n’est pas une surprise. La baisse est même plutôt inférieure à nos attentes et le second semestre devrait être meilleur. 

     

    Cours au moment de l'analyse : 92,79 EUR

     

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100 % de DEME depuis le 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4 %).

      

    Partagez cet article

  • Analyse

    CFE : les craintes des marchés sont-elles justifiées ?

    il y a 11 mois - jeudi 26 mai 2016

    Depuis mi-2015, le cours a chuté d’environ 35 %. Pourquoi ? A tort ou à raison ?

    Si le cours de CFE a chuté, c’est suite à certaines incertitudes dans l’activité de construction (e.a. au Tchad) mais aussi et surtout suite aux craintes relatives au dragueur DEME (détenu à 100 %). Mais la chute ne suffit pas pour rendre l’action digne d’achat.
    CONSERVEZ.

     

    CFE, c’est DEME

    En 2013, CFE a absorbé 100 % du dragueur DEME, lequel assure ainsi 70 % de son chiffre d’affaires et, depuis des années, la quasi-totalité de son bénéfice. CFE est donc désormais perçu comme un acteur du secteur dragage, ce qui a induit la revalorisation de son cours (qui a aussi profité de la hausse des dividendes : 1,752 EUR net en 2015, 1,39 EUR net prévu pour 2016). Le résultat de DEME est ainsi capital pour le cours de CFE; or, aujourd’hui, ce résultat déçoit…

     

    Espoirs intacts à long terme

    Depuis 2000, le marché du dragage a été multiplié par deux. Les ventes de DEME ont grimpé d’en moyenne 10 % l’an. Et cette évolution est structurelle : aménagement des ports (vu l’essor du commerce mondial et la taille croissante des bateaux), essor démographique, protection des côtes, éolien off-shore…

     

    Coup de mou temporaire

    Au second semestre 2015, le bénéfice de DEME a déjà perdu 27 %. Au 1er trimestre 2016, ses ventes ont chuté de 34,1 % (mais il semble que soit accidentel). Pour l’ensemble de l’année, CFE ne table que sur un léger recul des ventes de DEME (il a y 2 mois, il espérait encore une petite hausse…). La crainte, c’est que la faiblesse des prix du pétrole pèse sur le budget de certains clients (outre les gouvernements des pays pétroliers, le secteur pétrolier a généré 20 % des revenus 2015 de DEME). Cela ne nous inquiète cependant pas trop car DEME est plus actif dans les travaux de maintenance que dans l’exploration (où les budgets sont réduits). Et le carnet de commandes, déjà à des niveaux record, croît encore plus vite que le groupe ne délivre.

     

    Au vu du recul momentané des ventes et du recul des marges de ±15 % prévu cette année (2015 avait été dopé par la finalisation de divers projets, e.a le canal de Suez), nous réduisons notre prévision de bénéfice 2016 à 5,40 EUR par action (-22 % par rapport à 2014, hors éventuelle dépréciation d’un projet au Tchad). Sur cette base et en tablant sur le retour d’une légère croissance bénéficiaire dès 2017, l’action nous parait correctement évaluée.

     

    Cours au moment de l’analyse : 83,85 EUR

     

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100 % de DEME depuis 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4 %).

     

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 133,75 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 75,15 EUR
Code ISIN BE0003883031
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 0,91
Volatilité 28,30 %
Nombre d'actions existantes 25.314.482
Capitalisation boursière (en milliards) 3,39 EUR
Secteur Construction et immobilier
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 1.411 EUR
Score corporate governance 6

Chiffres-clés par action (EUR)

2017 (e) 2016 (e) 2015 2014
Dividende 1,68 1,68 1,75 1,50
Bénéfice courant 5,00 4,63 6,91 6,32
Bénéfice net 5,00 4,63 6,91 6,32
Cash flow courant 15,27 15,49 17,04 15,91
Cash flow net 15,27 15,49 17,04 15,91
EBIT 8,05 7,45 9,04 9,50
EBITDA 18,32 18,32 19,25 19,15
Valeur comptable 58,65 56,05 53,82 49,84
Valeur comptable tangible 54,73 52,13 46,90 42,85

Performance (en euros)

CFE Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 29,30 % 5,84 % 2,56 %
Rendement sur 6 mois 31,60 % 13,49 % 12,52 %
Rendement sur 1 an 55,50 % 11,33 % 18,66 %
Rendement sur 5 ans 27,20 % 8,40 % 15,74 %

Ratios financiers de la société

2017 (e) 2016 (e) 2015 2014
Pay out - - 34,72 % 31,67 %
Current ratio - - 1,01 1,07
Return on equity - - 12,84 % 12,66 %
Total return on equity - - 12,84 % 12,66 %
Marge brute - - - -
Marge nette - - 5,37 % 4,54 %
Marge EBIT - - 7,07 % 6,85 %
Marge EBITDA - - 15,04 % 13,81 %
Taux d'imposition - - 25,34 % 29,03 %
Gearing - - 15,45 14,81
Fonds propres/total du bilan - - 31,93 % 30,13 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016 (e)
Rendement de dividende 1,26 % 1,26 %
Cours/bénéfice courant 26,75 28,89
Cours/cash flow courant 8,76 8,63
Cours/valeur comptable 2,28 2,39
Cours/valeur comptable tangible 2,44 2,57
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,14 % -

(e) : estimation

  • Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • La réponse est obligatoire.

    Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Envoyer et Fermer