CFE

BE0003883031
Alertes
Ajouter au portefeuille
86,10 EUR 19/09/2019 00:00 Bruxelles
0,00 EUR (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
75,40 105,40  52 semaines min max
-16,19 % Rendement sur 1 an
1,96 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?
Ce sigle vous indique qu'une analyse est à votre disposition

Articles

  • Analyse
    CFE a publié son résultat trimestriel il y a 3 mois - lundi 27 mai 2019
    Il est plutôt mieux que prévu.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Depuis le printemps 2017, le cours de CFE a perdu plus de 40% ! il y a 6 mois - vendredi 22 mars 2019
    Nous changeons de conseil.

    Le cours a souffert exagérément de la faiblesse du 1er semestre 2018, car il était prévu que le second semestre profite du rebond des marges du dragueur DEME. Et même si CFE se montre très prudent pour 2019, au vu de nos prévisions, l’action nous semble suffisamment bon marché au cours actuel pour changer notre conseil.
    ACHETEZ.

    Solide second semestre 2018

    En 2018, le chiffre d’affaires de CFE a crû de 18,7% mais le bénéfice a reculé. Il limite toutefois ce recul à 4,9% (de 7,13 EUR par action en 2017à 6,78 EUR en 2018). Au 1er semestre il avait chuté de 23,5% ! Car au 1er semestre, chez DEME (dragage et travaux offshore, détenu à 100% et assurant 90% du bénéfice), la rentabilité a souffert du retard de livraison de 2 bateaux et dès lors de lourds coûts supplémentaires (location, conversion de bateaux). Sans cela, ses marges seraient restées stables et le bénéfice 2018 de CFE aurait sans doute dépassé 8 EUR par action. Les bateaux ayant été au final livrés en juillet, les marges de DEME ont rebondi au second semestre. Et plus que nos attentes. La marge EBITDA a ainsi atteint 20,6% au second semestre (après 14,1% au 1er), s’approchant ainsi des sommets de 2015-2016 (22%), quand de gros contrats avaient été finalisés (canal de Suez…). Et, contrairement à ce qui était craint, la rentabilité ne semble pas minée par le coût des travaux pour l’offshore éolien (46% des ventes 2018).

    Prudent pour 2019

    Le carnet de commandes de DEME n’a jamais été aussi élevé (6 milliards d’euros si on y inclut déjà le tunnel immergé Fehmarnbelt entre Allemagne et Danemark). Malgré cela, CFE ne prévoit pas de hausse du chiffre d’affaires 2019 de DEME et table prudemment sur une marge EBITDA de 16 à 20% (tenant compte e.a. de l’impact temporaire de la modernisation d’un bateau utilisé pour les installations éoliennes).

    Si nous considérons que la marge sera au milieu de la fourchette (18%) et que les activités de construction de CFE resteront positives, mais stables et marginales par rapport à DEME, nous prévoyons un bénéfice 2019 de ±7,50 EUR par action. Sur cette base et compte tenu d’un rendement sur dividende attendu de 2% net, d’une dette raisonnable et d’une valeur comptable estimée pour fin 2019 à 71 EUR, l’action est à nouveau bon marché.

    Cours au moment de l’analyse : 82,30 EUR

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage et les travaux offshore via la société DEME, qu’il détient à 100% depuis 2013 et dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. Ses activités de construction, longtemps en perte chronique sont à nouveau bénéficiaires depuis 2017. Le holding Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4%).

    Partagez cet article

  • Analyse
    CFE a publié un résultat 2018 en recul il y a 6 mois - lundi 4 mars 2019
    Le groupe est prudent pour 2019.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    CFE a limité le recul (4.9%) de son bénéfice par action 2018 à 6,78 EUR. Sans surprise, les marges ont été plus soutenues au second semestre mais leur rebond dans les activités de dragage n’en demeure pas moins remarquable. Le groupe reste prudent pour 2019 (il table sur une stabilisation de ses ventes).

    Cours au moment de l’analyse : 87,70 EUR

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100% de DEME depuis 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4%).

    Partagez cet article

  • Analyse
    CFE a réalisé un troisième trimestre mitigé il y a 10 mois - lundi 26 novembre 2018
    Il fait suite à un premier semestre décevant.

    L’action reste correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    Après un publié un résultat semestriel décevant, CFE a fait part pour le troisième trimestre d’un résultat plutôt mitigé. La progression des ventes (+12%, +22.3% sur les 9 premiers mois de l’année) est inférieure aux attentes du marché. Une fois de plus, c’est DEME (société de dragage détenue à 100%) qui déçoit. Par contre, au niveau des marges opérationnelles, le dragueur semble se montrer un peu plus optimiste : pour l’ensemble de 2018, il mise à présent sur une fourchette de 16 à 20% (contre contre 16% tout court auparavant). De quoi compenser.

    Cours au moment de l’analyse : 86,80 EUR

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100% de DEME depuis 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4%).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Chez CFE, le second semestre devrait rassurer il y a 11 mois - jeudi 18 octobre 2018
    Le résultat du premier semestre a déçu. Mais le marché du dragage montre des signes de reprise (le prix élevé du baril stimule les projets dans l’industrie énergétique).

    Le cours a perdu 30% depuis ses sommets de 2017 et affiche une décote face à certains concurrents (e.a Boskalis). Mais son potentiel ne suffit pas pour justifier un achat.
    CONSERVEZ.

    Déception…

    Au 1er semestre, le chiffre d’affaires de CFE a gagné 27,8% mais le bénéfice a chuté de 23,5%, à 2,05 EUR par action.
    D’une part, la rentabilité de l’activité construction (qui s’améliore) reste faible (compétition sur les prix, coûts en hausse…). D’autre part et surtout, chez le dragueur DEME (détenu à 100% et générant 80% du bénéfice), la livraison tardive de deux bateaux a induit des frais exceptionnels (location et conversion de bateaux). Résultat : alors que les ventes de DEME ont grimpé de 21% sur an, sa marge opérationnelle avant amortissements a chuté (de 17,8 à 14,8%). Sans ces coûts exceptionnels, le bénéfice de CFE aurait, à notre avis, légèrement progressé. Vu les difficultés des chantiers navals à l’origine des problèmes, il ne faut malheureusement pas espérer de compensations.

    …temporaire

    A présent, tout est rentré dans l’ordre. Les deux navires ont été livrés en juillet, le taux d’occupation de la flotte de DEME est en moyenne assez bon et sa rentabilité devrait rapidement se redresser. Sur l’ensemble de 2018, sa marge opérationnelle avant amortissements devrait atteindre 16%. Aussi, sur l’ensemble 2018, le recul du bénéfice de CFE devrait se limiter à 7,4% et atteindre 6,60 EUR par action.
    Pour la suite, le carnet de commandes (qui était en recul de 11,3% au 30/06 par rapport à un an plus tôt) devrait assez vite gonfler : après la signature du Blankenburg aux Pays-Bas (jonction autoroutière), quatre gros contrats sont encore négociés (phase finale) par DEME, pour ±1,8 milliard. De quoi soutenir le chiffre d’affaires, tout en dégageant des marges semblables à celles du passé. Et avec le retour vers la normale des marges de DEME (au moins 17% avant amortissements) et une probable amélioration de la rentabilité de l’activité construction (soutenue e.a par la sortie du marché tunisien), le bénéfice de CFE pourrait atteindre 7,50 à 8 EUR par action en 2019-2020. Sur cette base, avec un dividende attendu de 1,62 EUR net et une valeur comptable estimée à 67 EUR fin 2018, l’action nous parait correctement évaluée.

    Cours au moment de l’analyse : 95,30 EUR

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100% de DEME depuis 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4%).

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 105,40 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 75,40 EUR
Code ISIN BE0003883031
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 0,71
Volatilité 23,90 %
Nombre d'actions existantes 25.314.480
Capitalisation boursière (en milliards) 2,17 EUR
Secteur Construction et immobilier
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 1.093 EUR
Score corporate governance 6
Pays Belgique

Chiffres-clé par action (EUR)

2019 (e) 2018 (e) 2017 (e) 2016
Dividende 1,68 1,68 1,68 1,51
Bénéfice courant 7,51 6,78 7,13 6,65
Bénéfice net 7,51 6,78 7,13 6,65
Cash flow courant 18,18 17,07 17,06 15,64
Cash flow net 18,18 17,07 17,06 15,64
EBIT 9,81 8,97 9,85 8,99
EBITDA 20,47 19,27 19,78 18,19
Valeur comptable 71,24 66,13 62,46 57,96
Valeur comptable tangible 64,24 59,13 55,15 51,04

Performance (en euros)

CFE Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 3,13 % 1,20 % 4,23 %
Rendement sur 6 mois 3,79 % 1,91 % 8,81 %
Rendement sur 1 an -16,19 % 2,82 % 9,52 %
Rendement sur 5 ans 2,45 % 2,29 % 11,80 %

Ratios financiers de la société

2018 (e) 2017 (e) 2016 2015
Pay out - - 32,32 % 34,72 %
Current ratio - - 1,04 1,01
Return on equity - - 11,48 % 12,84 %
Total return on equity - - 11,48 % 12,84 %
Marge brute - - - -
Marge nette - - 5,97 % 5,37 %
Marge EBIT - - 7,89 % 7,07 %
Marge EBITDA - - 15,97 % 15,04 %
Taux d'imposition - - 15,08 % 25,34 %
Gearing - - 14,38 15,45
Fonds propres/total du bilan - - 34,24 % 31,93 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018 (e)
Rendement de dividende 1,96 % 1,96 %
Cours/bénéfice courant 11,41 12,64
Cours/cash flow courant 4,71 5,02
Cours/valeur comptable 1,20 1,30
Cours/valeur comptable tangible 1,33 1,45
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,67 % -

(e) : estimation

;