CFE

BE0003883031
Alertes
Ajouter au portefeuille
92,50 EUR 17/01/2019 00:00 Bruxelles
0,00 EUR (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
83,70 118,80  52 semaines min max
-22,79 % Rendement sur 1 an
2,06 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    CFE a réalisé un troisième trimestre mitigé il y a un mois - lundi 26 novembre 2018
    Il fait suite à un premier semestre décevant.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Chez CFE, le second semestre devrait rassurer il y a 3 mois - jeudi 18 octobre 2018
    Le résultat du premier semestre a déçu. Mais le marché du dragage montre des signes de reprise (le prix élevé du baril stimule les projets dans l’industrie énergétique).

    Le cours a perdu 30% depuis ses sommets de 2017 et affiche une décote face à certains concurrents (e.a Boskalis). Mais son potentiel ne suffit pas pour justifier un achat.
    CONSERVEZ.

    Déception…

    Au 1er semestre, le chiffre d’affaires de CFE a gagné 27,8% mais le bénéfice a chuté de 23,5%, à 2,05 EUR par action.
    D’une part, la rentabilité de l’activité construction (qui s’améliore) reste faible (compétition sur les prix, coûts en hausse…). D’autre part et surtout, chez le dragueur DEME (détenu à 100% et générant 80% du bénéfice), la livraison tardive de deux bateaux a induit des frais exceptionnels (location et conversion de bateaux). Résultat : alors que les ventes de DEME ont grimpé de 21% sur an, sa marge opérationnelle avant amortissements a chuté (de 17,8 à 14,8%). Sans ces coûts exceptionnels, le bénéfice de CFE aurait, à notre avis, légèrement progressé. Vu les difficultés des chantiers navals à l’origine des problèmes, il ne faut malheureusement pas espérer de compensations.

    …temporaire

    A présent, tout est rentré dans l’ordre. Les deux navires ont été livrés en juillet, le taux d’occupation de la flotte de DEME est en moyenne assez bon et sa rentabilité devrait rapidement se redresser. Sur l’ensemble de 2018, sa marge opérationnelle avant amortissements devrait atteindre 16%. Aussi, sur l’ensemble 2018, le recul du bénéfice de CFE devrait se limiter à 7,4% et atteindre 6,60 EUR par action.
    Pour la suite, le carnet de commandes (qui était en recul de 11,3% au 30/06 par rapport à un an plus tôt) devrait assez vite gonfler : après la signature du Blankenburg aux Pays-Bas (jonction autoroutière), quatre gros contrats sont encore négociés (phase finale) par DEME, pour ±1,8 milliard. De quoi soutenir le chiffre d’affaires, tout en dégageant des marges semblables à celles du passé. Et avec le retour vers la normale des marges de DEME (au moins 17% avant amortissements) et une probable amélioration de la rentabilité de l’activité construction (soutenue e.a par la sortie du marché tunisien), le bénéfice de CFE pourrait atteindre 7,50 à 8 EUR par action en 2019-2020. Sur cette base, avec un dividende attendu de 1,62 EUR net et une valeur comptable estimée à 67 EUR fin 2018, l’action nous parait correctement évaluée.

    Cours au moment de l’analyse : 95,30 EUR

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100% de DEME depuis 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4%).

    Partagez cet article

  • Analyse
    CFE : résultat semestriel largement inférieur aux attentes il y a 4 mois - lundi 3 septembre 2018
    En cause, des marges bien moins élevées que prévu chez DEME.

    L'action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ. 

    Malgré la hausse des ventes (+28%), le résultat semestriel est largement inférieur aux attentes. En cause, des marges bien moins élevées que prévu chez DEME, contraint de louer des bateaux suite à des retards de livraison de bateaux commandés.

    Ce problème étant résolu, le 2e semestre devrait être nettement meilleur, mais le mal est fait et le bénéfice 2018 s’inscrira en recul.

    Cours au moment de l'analyse : 98,60 EUR

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100% de DEME depuis le 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4%).

    Partagez cet article

  • Analyse
    La croissance du bénéfice 2018 de CFE sera limitée il y a 7 mois - jeudi 31 mai 2018
    Le chiffre d’affaires va solidement progresser. Mais, selon nous, il n’en sera pas de même pour le bénéfice.

    CONSERVEZ.

    Le chiffre d’affaires du 1er trimestre a gagné 18% (comme attendu). Chez DEME (3/4 du chiffre d’affaires, plus de 90% du bénéfice opérationnel avant amortissements), il gagne 15%, grâce à l’activité dragage et à la pose d’éoliennes en mer. Dans la construction (à nouveau bénéficiaire depuis 2017), il gagne 30% (+10% hors acquisitions, malgré l’hiver rude). Au vu du carnet de commandes bien rempli (le recul de 6% annoncé par DEME omet divers contrats à peaufiner), nous tablons sur un chiffre d’affaires 2018 en hausse de 19%. Mais la rentabilité va baisser. Van Laere, acquis fin 2017, sera au mieux à l’équilibre. Et 50% des commandes à DEME concernent des parcs éoliens offshore (47% des ventes 2017 de DEME). Ce domaine en pleine croissance commence à se développer hors d’Europe. DEME y est bien placé (joint-venture avec Cosco en Chine, flotte adaptée…). Mais les marges y sont plus faibles que dans d’autres activités (celles-ci nécessitent du matériel de tiers sur lequel DEME a de faibles marges). La hausse du bénéfice sera donc moins spectaculaire. La hausse récente de la dette de CFE ne nous inquiète pas. Mais pour le bénéfice 2018, nous tablons prudemment sur 7,30 EUR par action (après 7,13 en 2017).

    Cours au moment de l'analyse : 107,00 EUR

    CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100% de DEME depuis le 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4%).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Ackermans & van Haaren et CFE ont publié leurs chiffres trimestriels il y a 7 mois - lundi 28 mai 2018
    Ils sont conformes aux attentes.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 118,80 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 83,70 EUR
Code ISIN BE0003883031
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 0,91
Volatilité 27,15 %
Nombre d'actions existantes 25.314.480
Capitalisation boursière (en milliards) 2,29 EUR
Secteur Construction et immobilier
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 1.410 EUR
Score corporate governance 6

Chiffres-clés par action (EUR)

2019 (e) 2018 (e) 2017 (e) 2016
Dividende 1,86 1,62 1,68 1,51
Bénéfice courant 7,60 6,60 7,13 6,65
Bénéfice net 7,60 6,60 7,13 6,65
Cash flow courant 18,54 17,23 17,06 15,64
Cash flow net 18,54 17,23 17,06 15,64
EBIT 10,51 8,67 9,85 8,99
EBITDA 21,45 19,32 19,78 18,19
Valeur comptable 72,03 67,09 62,46 57,96
Valeur comptable tangible 65,02 60,08 55,15 51,04

Performance (en euros)

CFE Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -6,81 % -3,95 % -5,38 %
Rendement sur 6 mois -14,97 % -8,71 % -3,95 %
Rendement sur 1 an -22,79 % -11,99 % 1,14 %
Rendement sur 5 ans 8,42 % 0,98 % 11,09 %

Ratios financiers de la société

2018 (e) 2017 (e) 2016 2015
Pay out - - 32,32 % 34,72 %
Current ratio - - 1,04 1,01
Return on equity - - 11,48 % 12,84 %
Total return on equity - - 11,48 % 12,84 %
Marge brute - - - -
Marge nette - - 5,97 % 5,37 %
Marge EBIT - - 7,89 % 7,07 %
Marge EBITDA - - 15,97 % 15,04 %
Taux d'imposition - - 15,08 % 25,34 %
Gearing - - 14,38 15,45
Fonds propres/total du bilan - - 34,24 % 31,93 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018 (e)
Rendement de dividende 2,06 % 1,79 %
Cours/bénéfice courant 11,88 13,68
Cours/cash flow courant 4,87 5,24
Cours/valeur comptable 1,25 1,35
Cours/valeur comptable tangible 1,39 1,50
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,98 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
cfe
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer