Fiat Chrysler Automobiles NL0010877643

Alertes
Ajouter au portefeuille
10,39 EUR 28/04/2017 17:36 Milan
0,06 EUR (0,58 %) Variation depuis la dernière clôture
5,110 10,82  52 semaines min max
45,20 % Rendement sur 1 an
0,00 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse

    L’achat d’Opel par Peugeot pourrait avoir des conséquences indirectes pour le constructeur italo-américain FCA

    il y a un mois - lundi 20 mars 2017
    Mais pour l’heure, rien n’est fait.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse

    FCA est aussi accusé d’avoir falsifié les mesures des émissions polluantes

    il y a 3 mois - vendredi 13 janvier 2017
    Le groupe risque de devoir débourser 4,6 milliards de dollars.

    Le titre devient plus risqué et reste cher.
    VENDEZ.

    Vu que le bénéfice net de 2016 devrait être de 2,3 milliards et que celui de 2017 devrait un peu augmenter, l’amende représente un peu moins de 2 ans de bénéfices. Ce n’est pas rien. Mais le groupe détient 23,2 milliards de trésorerie, à laquelle viendront s’ajouter les liquidités à générer d’ici le paiement. Payer l’amende n’est donc pas vraiment un problème. Mais l’affaire peut empêcher le groupe d’atteindre ses objectifs. D’ici 2018, FCA voulait avoir effacé sa dette (de 6 milliards d'euros), ce qui risque d’être retardé d'au moins deux ans. L'argent pour couvrir l'amende pourrait aussi provenir de la vente de Magneti Marelli, évoquée il y a peu; mais cette opération était aussi prévue pour réduire la dette. De plus, si le groupe voulait effacer sa dette, c’était pour se donner plus de chances de fusionner avec un autre constructeur, projet qui pourrait dès lors être retardé. En ce qui concerne l’impact sur le résultat, si le cas de FCA se traite comme celui de VW, l’amende sera payée en 2018. Nous maintenons dès lors notre prévision de bénéfice par action 2017 à 1,60 EUR. Mais pour 2018, nous misons à présent sur une perte par action de 1,69 EUR. Enfin, le scandale pourrait aussi ternir l’image du groupe et faire ainsi reculer les ventes.

    Cours au moment de l'analyse : 8,78 EUR

    Fiat Chrysler Automobiles est un groupe du secteur de la construction automobile englobant l’italien Fiat (qui construit les voitures des marques Fiat, Lancia et Alfa-Romeo) et le constructeur automobile américain Chrysler.

    Partagez cet article

  • Analyse

    FCA souffle le chaud et le froid

    il y a 4 mois - mardi 27 décembre 2016
    Le constructeur fusionné continue à alterner le bon et le moins bon. Au vu de nos estimations et du degré de risque et d’incertitude, l’action reste chère.

    VENDEZ.

    Le constructeur Fiat Chrysler Automobiles (FCA) vient de livrer 100 fourgonnettes Pacifica à Waymo, la nouvelle société créée par Google et active dans les voitures sans chauffeur. Les tests sur route devraient suivre début 2017, les deux sociétés prévoyant de créer et lancer un service de transports en commun – ride sharing – d’ici fin 2017.
    Une bonne nouvelle, mais qui en cache aussi une mauvaise.
    L’agence de sécurité routière américaine (NHTSA) a en effet décidé d’ouvrir une enquête sur un million de pick-ups Ram et SUV Dodge Durango (toujours de FCA) après avoir reçu 43 plaintes d’automobilistes dont les voitures ont continué à avancer alors que le levier de vitesse était en position parking et qu’ils avaient quitté leur véhicule…
    Compte tenu de l’incertitude liée à cette nouvelle enquête et des nouvelles opportunités relatives aux voitures « autonomes », nous confirmons notre estimation d’un bénéfice par action (hors éléments exceptionnels) de 1,31 EUR pour 2016 et 1,6 EUR pour 2017.

    Cours au moment de l'analyse : 8,64 EUR

    Fiat Chrysler Automobiles est un groupe du secteur de la construction automobile englobant l’italien Fiat (qui construit les voitures des marques Fiat, Lancia et Alfa-Romeo) et le constructeur automobile américain Chrysler.

    Partagez cet article

  • Analyse

    FCA : l’Orient souffle le chaud et le froid

    il y a 7 mois - mercredi 28 septembre 2016

    En dépit d’un espoir de meilleures perspectives en Chine, mais compte tenu par ailleurs d’une incertitude liée à un fournisseur japonais, et de nos prévisions, le titre reste cher.

    VENDEZ.

     

    En juillet, le département américain de la Justice et la SEC (chien de garde américain du secteur financier) ont lancé une enquête sur la façon dont FCA communique ses chiffres de vente au marché. Car un courtier américain avait accusé FCA d’avoir "gonflé" ses chiffres de ventes mensuels (en jouant sur le dernier jour du mois et le premier du mois suivant, en offrant des primes…). L’impact sur le titre en Bourse a toutefois été limité. Par ailleurs, à présent, selon des rumeurs, le fournisseur japonais de pièces automobiles Takata risquerait la faillite, alors qu’il doit procéder au rappel de 100 millions d'airbags défectueux. Une telle faillite pourrait avoir des conséquences pour les fabricants de voitures impliquées, dont FCA, qui aurait alors de sérieuses difficultés pour recouvrer les coûts encourus pour le rappel et le remplacement des pièces défectueuses. En revanche, les nouvelles en provenance de la Chine sont plutôt positives : FCA étudierait la création d'une société commune avec le groupe chinois BAIC. De quoi élargir l’offre en Chine (où FCA a déjà une alliance avec Guangzhou).

    Nous misons sur un bénéfice par action de 1,31 EUR en 2016 et de 1,60 EUR en 2017.

     

    Cours au moment de l'analyse : 5,44 EUR

     

    Fiat Chrysler Automobiles est un groupe du secteur de la construction automobile englobant l’italien Fiat (qui construit les voitures des marques Fiat, Lancia et Alfa-Romeo) et le constructeur automobile américain Chrysler.

     

    Partagez cet article

  • Analyse

    FCA : une voiture électrique ?

    il y a 10 mois - jeudi 30 juin 2016

    L’espoir chinois se dissipe mais le groupe évoque une entrée sur le marché des voitures électriques.

    Pas de quoi toutefois jusqu’ici rendre le titre plus attractif. Il reste cher.
    VENDEZ.

     

    FCA évoque son intention d’entrer sur le marché des voitures électriques avec une citadine (plus petite que la 500) ou un modèle haut de gamme (de Maserati). Mais le groupe ne construira pas sa voiture électrique de manière autonome. Il utilisera des composants de tiers, surtout les batteries, achetées à des acteurs spécialisés de ce marché. En outre, la piste chinoise se refroidit. En dépit des rumeurs d’il y a quelques mois, le chinois Guangzhou Automobile n'a exprimé aucune intention de prendre une participation dans FCA. Par ailleurs, le titre a été récemment pénalisé par des articles de presse évoquant l'implication de FCA dans des affaires d’émissions truquées (la 500x serait équipée d'un logiciel capable d’influencer les émissions). FCA a nié, assurant être en conformité avec la législation, mais un doute persiste. Enfin, en mai, par rapport à un an plus tôt, au Brésil, les ventes de FCA ont reculé de 27,9 %. Sur la même période, elles ont cependant grimpé de 27 % en Italie. Aux USA, elles ont gagné 1,1 % (un rythme de croissance moins élevé que fin 2015 et début 2016). Quoiqu’il en soit, jusqu’ici, nous maintenons nos estimations de bénéfice par action à 1,31 EUR pour 2016 et à 1,60 EUR pour 2017.

     

    Cours au moment de l'analyse : 5,39 EUR

     

    Fiat Chrysler Automobiles est un groupe du secteur de la construction automobile englobant l’italien Fiat (qui construit les voitures des marques Fiat, Lancia et Alfa-Romeo) et le constructeur automobile américain Chrysler.

     

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 10,82 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 5,110 EUR
Code ISIN NL0010877643
Bourse Milan
Euronext non
Bêta 1,15
Volatilité 41,80 %
Nombre d'actions existantes 1.284.918.000
Capitalisation boursière (en milliards) 13,27 EUR
Secteur Secteur automobile
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 141.646 EUR
Score corporate governance 6

Chiffres-clés par action (EUR)

2017 (e) 2016 (e) 2015 (e) 2015
Dividende 0,00 0,00 0,00 -
Bénéfice courant 2,08 1,64 0,22 -
Bénéfice net 1,60 1,18 1,31 -
Cash flow courant 3,48 2,94 1,66 -
Cash flow net 3,00 2,31 2,75 -
EBIT 4,80 4,10 2,47 -
EBITDA 6,20 5,40 3,91 -
Valeur comptable 8,99 7,39 6,21 -
Valeur comptable tangible 5,97 4,37 3,19 -

Performance (en euros)

Fiat Chrysler Automobiles Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -0,50 % 5,84 % 2,56 %
Rendement sur 6 mois 56,90 % 13,49 % 12,52 %
Rendement sur 1 an 45,20 % 11,33 % 18,66 %
Rendement sur 5 ans 33,30 % 8,40 % 15,74 %

Ratios financiers de la société

2017 (e) 2016 (e) 2015 (e) 2015
Pay out - - - 0,00 %
Current ratio - - - 1,30
Return on equity - - - 0,85 %
Total return on equity - - - 2,08 %
Marge brute - - - 11,97 %
Marge nette - - - 0,34 %
Marge EBIT - - - 2,37 %
Marge EBITDA - - - 7,25 %
Taux d'imposition - - - 30,57 %
Gearing - - - 0,00
Fonds propres/total du bilan - - - 15,48 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016 (e)
Rendement de dividende 0,00 % 0,00 %
Cours/bénéfice courant 4,97 6,30
Cours/cash flow courant 2,97 3,51
Cours/valeur comptable 1,15 1,40
Cours/valeur comptable tangible 1,73 2,36
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 3,50 % -

(e) : estimation

  • Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • La réponse est obligatoire.

    Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Envoyer et Fermer