General Electric

US3696041033
8,960 USD 19/10/2019 00:30 New York
-0,08 USD (-0,89 %) Variation depuis la dernière clôture
6,450 12,20  52 semaines min max
-19,63 % Rendement sur 1 an
0,44 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Premier bilan mitigé pour le nouveau CEO de General Electric il y a 17 jours - vendredi 4 octobre 2019
    Le cours est retombé à niveau proche de celui de la crise de 2008/09.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    General Electric s’est-il rendu coupable de fraude ? il y a un mois - lundi 26 août 2019
    Le groupe ne parvient pas à calmer les inquiétudes, y compris sur la rentabilité de ses activités industrielles.
    General Electric s’est-il rendu coupable de fraude ?

    General Electric s’est-il rendu coupable de fraude ?

    A l’occasion de la publication de son résultat trimestriel, General Electric n’est pas parvenu à calmer toutes les inquiétudes. D’autant qu’un influent analyste financier évoque une fraude massive dans ses comptes !
    Ne conservez que si le risque élevé ne vous effraie pas.

    Rentabilité plombée

    General Electric tente toujours de redresser sa rentabilité. Au 2e trimestre, son bénéfice hors charges de restructuration a reculé de 6% par rapport à un an plus tôt (à 0,17 USD par action). Le résultat net est dans le rouge (-0,01 USD par action). Dans les activités stratégiques turbines et énergie renouvelable, la rentabilité baisse et pèse sur la marge opérationnelle globale de l’activité industrielle (qui passe de 10,2 à 7,6%). Le groupe souligne cependant que dans les turbines, les commandes grimpent de 2% et que les coûts sont moindres qu’attendu. Heureusement, dans la santé et l’aviation, la marge opérationnelle reste confortable (19,4 et 17,6%).

    Fraude massive ?

    Si la solvabilité de General Electric est fragile (lourde dette), ni faillite ni forte recapitalisation ne semblent à craindre. Néanmoins, l’analyste financier qui avait découvert la fraude Madoff en 2000 a récemment évoqué des irrégularités ! Selon lui, General Electric sous-estime le coût des indemnités d’assurance soins de santé dont il garde la charge (il serait question de 29 milliards de dollars, soit 3,30 USD par action !). Le sujet est complexe et les experts se querellent. Mais, s’il est possible que General Electric ait pris des libertés avec les règles, il nous semble prématuré d’affirmer l’existence d’une fraude importante. Et d’après le groupe, si des coûts supplémentaires sont supportés, ils seront étalés sur des décennies. Soyez cependant prévenu : l’action est très risquée !

    Efforts louables, malgré tout

    Le groupe procède par ailleurs à des cessions d’actifs (y compris de la biopharma, prévue en fin d’année). Malgré le coût de la réorganisation, General Electric a relevé ses perspectives de liquidités générées en 2019 et prévoit toujours une amélioration les années suivantes. Pour y parvenir, il faudra cependant que sa stratégie soit exécutée sans faille et que l’économie mondiale ne se dégrade pas trop. Dans l’attente, nous confirmons que nous prévoyons un résultat juste à l’équilibre en 2019 et un bénéfice par action de 0,60 USD en 2020.

    Cours au moment de l’analyse : 7,97 USD

    General Electric est un groupe industriel diversifié. Il fabrique des équipements pour l’énergie et le traitement des eaux, p.ex. des turbines à vapeur, à gaz, des éoliennes, des équipement des désalinisation. Il est actif dans l’aéronautique, avec ses moteurs d’avions etc. , dans la santé et notamment l’imagerie médicale, dans les équipements d’exploration pétrolière, dans les équipements de transports…

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    La situation reste délicate pour General Electric il y a 5 mois - vendredi 3 mai 2019
    L’embellie reste hypothétique. La prudence reste de mise.

    Ne conservez que si le risque ne vous effraie pas.

    General Electric reste sur sa ligne : poursuivre la restructuration, surtout dans l’activité énergie, et améliorer peu à peu la situation financière, en maîtrisant les dépenses et en cédant des actifs (récemment, une partie de l’activité transport a fait l’objet d’une fusion; la cession de l’activité biopharmacie est prévue en fin d’année).

    Au 1er trimestre, la baisse du bénéfice par action s’est limitée à 7%. C’est mieux qu’attendu. Les efforts consentis portent donc leur fruit, notamment sur le plan des dépenses. 
    Mais certaines mesures positives ayant été anticipées par rapport au calendrier prévu, les perspectives annuelles ne sont pas modifiées.

    Nous misons toujours sur un résultat nul en 2019 et sur un bénéfice de 0,60 USD par action en 2020. Rien n’est acquis néanmoins car l’endettement reste élevé et la rentabilité de l’activité industrie faiblit (-1,2% au 1er trimestre, hors charges de restructuration, à 8,8%).

    Cours au moment de l’analyse : 10,25 USD

    General Electric est un groupe industriel diversifié. Il fabrique des équipements pour l’énergie et le traitement des eaux, p.ex. des turbines à vapeur, à gaz, des éoliennes, des équipement des désalinisation. Il est actif dans l’aéronautique, avec ses moteurs d’avions etc. , dans la santé et notamment l’imagerie médicale, dans les équipements d’exploration pétrolière, dans les équipements de transports…

    Partagez cet article

  • Analyse
    General Electric est toujours en souffrance il y a 7 mois - mercredi 20 mars 2019
    Une amélioration est attendue en 2020.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    L’exercice 2019 restera marqué par la faiblesse de l’activité énergie et la restructuration. Le bénéfice devrait faire un timide retour en 2020 (à ±0,60 USD par action). La solidité devrait s’améliorer sans augmentation de capital. A condition que le plan de sortie de crise soit bien exécuté et que la conjoncture économique mondiale soit favorable (ce n’est pas garanti).

    Cours au moment de l’analyse : 9,96 USD

    General Electric est un groupe industriel diversifié. Il fabrique des équipements pour l’énergie et le traitement des eaux, p.ex. des turbines à vapeur, à gaz, des éoliennes, des équipement des désalinisation. Il est actif dans l’aéronautique, avec ses moteurs d’avions etc. , dans la santé et notamment l’imagerie médicale, dans les équipements d’exploration pétrolière, dans les équipements de transports (locomotives, véhicules pour les mines…). 

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    General Electric se donne un ballon d’oxygène il y a 7 mois - jeudi 28 février 2019
    Le groupe vend sa division biopharmaceutique.

    Mais l’euphorie n’est pas de mise.
    Ne conservez que si le risque élevé ne vous fait pas peur.

    Après avoir fusionné son activité transport avec l’équipementier Wabtec (et récolté 2,9 milliards de dollars), General Electric vend sa division biopharmaceutique à Danaher pour 21,4 milliards de dollars (finalisation prévue au 4e trimestre). C’est un bon prix, selon nous, et une importante étape dans le processus de réduction de la dette. Cela donne plus de flexibilité pour l’avenir de l’activité médicale (dont l’entrée en Bourse, projetée pour cette année, sera sans doute reportée).

    Mais tout n’est pas réglé pour autant. L’assainissement financier doit se poursuivre, et être combiné à une sensible amélioration de la rentabilité, notamment dans l’activité électrique (turbines). Ce n’est donc pas avant 2 ou 3 ans que le groupe pourra investir à nouveau dans la croissance des activités sur lesquelles il s’est recentré (énergie et aviation), et revenir à un bon niveau de dividende (récemment réduit à 0,01 USD brut par trimestre).

    Cours au moment de l’analyse : 10,88 USD

    General Electric est un groupe industriel diversifié. Il fabrique des équipements pour l’énergie et le traitement des eaux, p.ex. des turbines à vapeur, à gaz, des éoliennes, des équipement des désalinisation. Il est actif dans l’aéronautique, avec ses moteurs d’avions etc. , dans la santé et notamment l’imagerie médicale, dans les équipements d’exploration pétrolière, dans les équipements de transports (locomotives, véhicules pour les mines…).

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 12,20 USD
Minimum sur les 12 derniers mois 6,450 USD
Code ISIN US3696041033
Bourse New York
Euronext non
Bêta 0,96
Volatilité 23,20 %
Nombre d'actions existantes 8.698.114.000
Capitalisation boursière (en milliards) 78,63 USD
Secteur Industries et services divers
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 806.699 USD
Score corporate governance 5
Pays États-Unis

Chiffres-clé par action (USD)

2019 (e) 2018 (e) 2017 (e) 2016
Dividende 0,04 0,36 0,81 0,90
Bénéfice courant 0,00 -2,53 -0,69 0,87
Bénéfice net 0,00 -2,53 -0,69 0,87
Cash flow courant 0,60 -0,64 1,04 1,38
Cash flow net 0,60 -0,64 1,04 1,38
EBIT 0,30 -1,86 -0,47 1,40
EBITDA 1,00 1,25 1,12 1,94
Valeur comptable 3,40 3,44 7,14 8,36
Valeur comptable tangible -0,90 -0,87 -2,29 0,59

Performance (en euros)

General Electric Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -8,43 % 1,40 % 1,44 %
Rendement sur 6 mois 0,98 % 0,90 % 5,09 %
Rendement sur 1 an -19,63 % 8,13 % 10,69 %
Rendement sur 5 ans -12,96 % 4,29 % 12,78 %

Ratios financiers de la société

2018 (e) 2017 (e) 2016 2015
Pay out - - 103,64 % -
Current ratio - - 1,92 1,58
Return on equity - - 10,78 % -6,25 %
Total return on equity - - 10,78 % -6,25 %
Marge brute - - 27,87 % 41,10 %
Marge nette - - 6,23 % -4,14 %
Marge EBIT - - 10,38 % 6,08 %
Marge EBITDA - - 14,32 % 14,24 %
Taux d'imposition - - -5,68 % 338,04 %
Gearing - - 108,88 120,95
Fonds propres/total du bilan - - 22,05 % 20,93 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018 (e)
Rendement de dividende 0,44 % 3,95 %
Cours/bénéfice courant - -
Cours/cash flow courant 15,07 -
Cours/valeur comptable 2,66 2,63
Cours/valeur comptable tangible - -
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 4,01 % -

(E) : estimation

;