Mithra Pharmaceuticals

BE0974283153
Alertes
Ajouter au portefeuille
24,20 EUR 12/12/2018 00:00 Bruxelles
0,00 EUR (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
10,20 37,45  52 semaines min max
120,30 % Rendement sur 1 an
0,00 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Estelle de Mithra : dernière phase il y a 24 jours - lundi 19 novembre 2018
    Rien de vraiment neuf sur le sujet.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Mithra a lancé un communiqué pour rassurer il y a 2 mois - lundi 15 octobre 2018
    Nous confirmons notre conseil.

    L’action est bon marché.
    ACHETEZ.

    La société a lancé un communiqué pour rassurer les investisseurs sur son programme de recherche et sur ses liquidités. Rien de neuf à signaler. Les essais cliniques, tant pour l’Estelle que le Donesta, se poursuivent selon le calendrier prévu. Le cours, extrêmement volatil comme pour toutes les petites biotech, a perdu plus de 30% depuis ses sommets du printemps et est revenu juste au-dessus du niveau auquel nous avons formulé notre premier conseil d’achat, il y a 6 mois (conseil que nous maintenons).

    Cours au moment de l’analyse : 25,40 EUR

    La biotech Mithra est une spin-off de l’université de Liège fondée en 1999 par François Fornieri, le Marc Coucke wallon (lequel est président du Conseil d’Administration et actionnaire à 16,49 %). Elle développe des médicaments pour la santé féminine : fertilité et contraception, ménopause et ostéoporose, infections gynécologiques et cancers féminins.

    Partagez cet article

  • Analyse
    La perte de Mithra s’est creusée il y a 2 mois - lundi 1 octobre 2018
    Le prochain grand rendez-vous du groupe sera au 1er trimestre 2019.

    L’action de la biotech mérite toujours un pari.
    ACHETEZ.

    La perte de Mithra s’est creusée au 1er semestre, à 0,99 EUR par action contre 0,60 EUR un an plus tôt.
    Cependant, au 30 juin,la trésorerie du groupe atteignait 85,8 millions d’euros, ce qui est suffisant pour continuer à financer ses recherches.
    Un lancement commercial du contraceptif Estelle en Europe et en Russie (si approuvé par les autorités sanitaires) est espéré pour 2020 Le prochain grand rendez-vous du groupe sera au 1er trimestre 2019, lorsque seront communiqués les résultats de la phase 3 des tests cliniques de l’Estelle pour les USA.

    Cours au moment de l’analyse : 29,20 EUR

    La biotech Mithra est une spin-off de l’université de Liège fondée en 1999 par François Fornieri, le Marc Coucke wallon (lequel est président du Conseil d’Administration et actionnaire à 16,5%). Elle développe des médicaments pour la santé féminine : fertilité et contraception, ménopause et ostéoporose, infections gynécologiques et cancers féminins.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Mithra signe un important accord de commercialisation pour l’Estelle il y a 3 mois - vendredi 14 septembre 2018
    C’est le hongrois Gedeon Richter qui commercialisera l’Estelle en Europe et en Russie.

    Le lundi 10/9, la cours de Mithra a brièvement dévissé de 16%. En cause, la déclaration du CEO annonçant que la société développerait le Donesta seul, ce qui a fait craindre un peu trop vite aux investisseurs un dérapage des coûts. Mais quelques jours plus tard l’annonce d’un contrat majeur pour la commercialisation du contraceptif Estelle en Europe et en Russie a rapidement rassuré les marchés.
    Si le risque lié aux biotech ne vous effraie pas, ACHETEZ.

    Blockbusters ?

    La destinée de Mithra est liée au développement de produits à base d’Estétrol, un œstrogène naturel à partir duquel il a conçu, jusqu’à présent, un contraceptif oral (Estelle) et un traitement des symptômes de la ménopause (Donesta). Ces deux produits sont révolutionnaires par rapport aux œstrogènes déjà sur le marché : ils font courir moins de risque de phlébite, d’embolie, de calculs biliaires, d’interactions médicamenteuses… Si leur commercialisation est un succès, ils seront de potentiels blockbusters (ventes annuelles de plus d’un milliard de dollars). De quoi nourrir de beaux espoirs pour le cours de l’action Mithra !

    Le plus gros contrat du groupe

    Après les premiers résultats positifs de la troisième et dernière phase des tests cliniques pour l’Estelle en Europe et en Russie, on pouvait s’attendre à ce que Mithra signe un ou plusieurs contrats de commercialisation. Car une entreprise aussi petite n’a pas les moyens de couvrir seule tous les marchés auxquels s’adressent ses produits. A moins de se lancer dans une aventure coûteuse et incertaine (comme l’ex-ThromboGenics aux USA), elle est contrainte de s’adosser à des acteurs en place, offrant un solide réseau commercial.

    C’est aujourd’hui chose faite pour l’Europe et la Russie (qui représentent, ensemble 21,6% du marché mondial de la contraception orale). C’est le hongrois Gedeon Richter qui s’y chargera de commercialiser l’Estelle pendant 20 ans. Pour ce faire, il paiera à Mithra une avance pouvant atteindre 55 millions d’euros (dont 35 millions à la signature), puis des royalties progressives, pouvant atteindre plus de 10% du chiffre d’affaires au-delà d’un certain niveau. Mithra assurera aussi (dans un premier temps) la production de l’Estelle, ce qui générera des profits supplémentaires.

    Gedeon Richter, acteur important de la pharmacie en Europe centrale et de l’Est, assure 21% de son chiffre d’affaires dans la contraception orale. En 2010, il a étendu son réseau commercial en Europe de l’Ouest en rachetant le portefeuille de contraceptifs de l’allemand Grünenthal. Tout semble donc en place pour une commercialisation de l’Estelle en Europe et en Russie dès 2020 (il faut encore le feu vert des autorités sanitaires !). Si les volumes vendus de l’Estelle parviennent à se tailler ainsi une part de marché de 15% en Europe et de 20% en Russie, le chiffre d’affaires annuel généré par l’Estelle atteindrait 520 millions d’euros au bout de quelques années !

    En attendant les USA

    Pour les USA, le résultat de la troisième et dernière phase de tests cliniques de l’Estelle sont attendus pour le 1er trimestre 2019. En cas de résultats positifs (le contraire serait très étonnant), un contrat similaire à celui qui vient d’être signé avec Richter ne devrait pas traîner. Mais cela pourrait aussi arriver plus tôt. Des négociations sont en cours. Et le marché américain de la contraception orale est deux fois plus gros que son homologue européen !

    Financement assuré

    Certes, sur base récurrente, Mithra reste en perte. Mais il ne faudra pas attendre le début de la commercialisation d’un de ses deux produits phare pour enregistrer des premiers bénéfices. Avec le premier versement de Richter et la récente vente de son activité distribution de contraceptifs génériques en Belgique et au Luxembourg, le bénéfice 2018 de Mithra pourrait atteindre 1,20 EUR par action, malgré le coût des essais cliniques.

    Aussi, compte tenu de l’actuelle trésorerie de Mithra (après le versement de Richter, la vente de la distribution de génériques et l’augmentation de capital de fin mai, nous l’estimons à plus de 170 millions d’euros), et compte tenu aussi des futurs accords et versements, Mithra devrait disposer d’assez de liquidités pour fonctionner jusqu’en 2021. Et à ce moment les royalties sur les ventes de l’Estelle lui permettront d’être enfin bénéficiaire de manière récurrente.

    Et le Donesta ?

    Le Donesta doit encore entamer la troisième et dernière phase des tests cliniques. A ce stade, le produit a 7 chances sur 10 d’être commercialisé un jour (dans 4 ans ?). Le 10/9, le cours de Mithra avait brièvement chuté de près de 16% : quand le CEO avait laissé entendre que Mithra développerait ce produit seul, les investisseurs avaient craint un manque de moyens financiers et donc, une nouvelle augmentation de capital. Rien de neuf pourtant dans cette déclaration. Pour rappel, Mithra envisageait le Donesta dans deux « versions » différentes : une simple et une plus coûteuse (mélange d’Estétrol et de progestérone). Mais, d’une part c’est bien la version simple que Mithra développe seul (pour en maximiser la valeur pour l’actionnaire). Et il en a les moyens. Si la seconde version est testée, ce sera très probablement avec un partenaire. Et d'autre part, pour la commercialisation, Mithra a toujours envisagé le recours à un partenaire (comme pour l’Estelle). C’est donc une interprétation erronée des déclarations du CEO qui a affecté le cours le 10/9. L’effet négatif a d’ailleurs été rapidement balayé.

    Cours au moment de l'analyse : 34,40 EUR

    Partagez cet article

  • Analyse
    Bonne nouvelle pour la biotech belge Mithra il y a 4 mois - jeudi 9 août 2018
    Les résultats de tests de la pilule Estelle sont bons.

    L’action est bon marché. 
    ACHETEZ.

    Mithra a présenté les premiers résultats de la troisième phase des tests cliniques pour son contraceptif oral Estelle, pour l’Europe et la Russie.

    Comme on s’y attendait, l’efficacité, la bonne tolérance et la sécurité sont au rendez-vous.

    Tous les détails seront révélés lors de congrès scientifiques à venir. On attend en outre encore pour le premier trimestre 2019 la publication des résultats de ces même tests pour les Etats-Unis et le Canada. Mais on peut d’ores et déjà estimer que cette pilule sera plus que probablement commercialisée. Nous nous attendons ainsi ces prochains mois à l’annonce de partenariats, pour assurer cette commercialisation.

    Cours au moment de l’analyse : 35,60 EUR

    La biotech Mithra est une spin-off de l’université de Liège fondée en 1999 par François Fornieri, le Marc Coucke wallon (lequel est président du Conseil d’Administration et actionnaire à 16,5%). Elle développe des médicaments pour la santé féminine : fertilité et contraception, ménopause et ostéoporose, infections gynécologiques et cancers féminins.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 37,45 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 10,20 EUR
Code ISIN BE0974283153
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 0,60
Volatilité 43,96 %
Nombre d'actions existantes 37.639.490
Capitalisation boursière (en milliards) 0,89 EUR
Secteur Santé et pharmacie
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 2.840 EUR
Score corporate governance -

Chiffres-clés par action (EUR)

2018 (e) 2017 2016 (e)
Dividende 0,00 0,00 0,00
Bénéfice courant 1,20 -1,33 0,00
Bénéfice net 1,20 -1,33 0,00
Cash flow courant 1,33 -1,27 0,00
Cash flow net 1,33 -0,94 0,00
EBIT 1,68 -0,60 0,00
EBITDA 1,81 -0,54 0,00
Valeur comptable 4,50 2,48 0,00
Valeur comptable tangible 4,50 2,34 0,00

Performance (en euros)

Mithra Pharmaceuticals Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -28,74 % -8,29 % -6,59 %
Rendement sur 6 mois -23,91 % -11,28 % -1,18 %
Rendement sur 1 an 120,30 % -11,53 % 3,25 %
Rendement sur 5 ans - 1,90 % 12,49 %

Ratios financiers de la société

2017 2016 (e)
Pay out - -
Current ratio 1,42 -
Return on equity -53,44 % -
Total return on equity -40,29 % -
Marge brute 80,34 % -
Marge nette -75,69 % -
Marge EBIT -45,58 % -
Marge EBITDA -40,92 % -
Taux d'imposition - -
Gearing 32,94 -
Fonds propres/total du bilan 35,50 % -

Données boursières par action

2018 (e) 2017
Rendement de dividende 0,00 % 0,00 %
Cours/bénéfice courant 19,63 -
Cours/cash flow courant 17,71 -
Cours/valeur comptable 5,23 9,48
Cours/valeur comptable tangible 5,23 10,09
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 4,06 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
mithra-pharmaceuticals
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer