Picanol

BE0003807246
64,20 EUR 18/10/2019 16:40 Bruxelles
-0,80 EUR (-1,23 %) Variation depuis la dernière clôture
60,40 84,00  52 semaines min max
-17,56 % Rendement sur 1 an
0,22 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Picanol souffre du refroidissement de l’économie et signe un premier semestre plutôt minable il y a un mois - vendredi 30 août 2019
    Ses perspectives à court terme ne sont pas non plus fameuses.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Les belles années de Picanol sont-elles terminées ? il y a 3 mois - vendredi 5 juillet 2019
    L’exercice 2019 s’annonce moins bien et 2020 n’offre guère de visibilité.

    Au vu de ces perspectives plutôt modérées, et malgré la baisse du cours, l’action reste chère. 
    VENDEZ.

    Le marché mondial des machines à tisser s’attiédit. Au vu du climat macro-économique et géopolitique (e.a. : tensions commerciales entre Chine et USA), les clients sont prudents et postposent leurs décisions d’investissements. Picanol ne reste pas pour autant les bras croisés. Fin juin, lors du salon quadriennal du textile (ITMA), il a présenté une nouvelle machine à tisser à air. Sa division Industries mise quant à elle pour 2019 surtout sur la poursuite de sa croissance auprès de ses clients actifs sur d’autres marchés que les machines à tisser. Néanmoins, pour le 1er semestre 2019, le groupe a prévu un recul du chiffre d’affaires de ±25% par rapport à un an plus tôt. Par ailleurs, Picanol continue d’acheter des actions Tessenderlo (sa participation était de 38,9% fin 2018, de 41,4% en mars 2019 et a encore augmenté depuis). De quoi réduire la dépendance du groupe au marché des machines à tisser, très sensible à la conjoncture, et soutenir son résultat (nous prévoyons un redressement du bénéfice de Tessenderlo). Nous tablons pour 2019 sur un recul du bénéfice de Picanol à 5,39 EUR par action (après 6,27 en 2018). Pour 2020, nous prévoyons provisoirement un redressement à 6,11 EUR.

    Cours au moment de l'analyse : 66,60 EUR

    Possédant des usines en Belgique et en Chine, Picanol fait partie des principaux fabricants de métiers à tisser dans le monde. Il investit énormément dans la recherche et le développement et est spécialisé dans les métiers à tisser de pointe. Il développe, produit et vend aussi des pièces et solutions pour d’autres fabricants de machines de l’industrie textile et d’autres secteurs. Il détient enfin une participation de plus de 40% dans le chimiste belge Tessenderlo.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le chiffre d’affaires 2018 de Picanol a reculé il y a 7 mois - mercredi 20 mars 2019
    Mais l’année 2017 avait battu les records.

    L’action est chère.
    VENDEZ.

    Le chiffre d’affaires 2018 a reculé de 3,2% (2017 avait été une année record) et le bénéfice de 14,9%. Le bénéfice net grimpe de 9,1% (à 6,27 EUR par action) grâce à la participation de 38,9% dans Tessenderlo. Le dividende reste à 0,14 EUR net. Pour 2019, le groupe prévoit un ralentissement du marché des machines à tisser et un recul de 25% du chiffre d’affaires du 1er semestre. Il investit en outre toujours pour comprimer ses coûts (modernisation, automatisation).

    Cours au moment de l’analyse : 70,20 EUR

    Possédant des usines en Belgique et en Chine, Picanol fait partie des principaux fabricants de métiers à tisser dans le monde. Il investit énormément dans la recherche et le développement et est spécialisé dans les métiers à tisser de pointe. Il développe, produit et vend aussi des pièces et solutions pour d’autres fabricants de machines de l’industrie textile et d’autres secteurs. Il détient enfin une participation de 36,8 % dans le chimiste belge Tessenderlo.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Pour Picanol, 2018 sera encore un très bon cru il y a un an - jeudi 23 août 2018
    Le groupe se diversifie et investit dans ses services informatiques ainsi que dans la numérisation des processus de production.

    Mais le cours tient bien compte des perspectives.
    VENDEZ.

    Le 1er semestre a été très bon, porté par le bon niveau des commandes actées fin 2017; le chiffre d’affaires perd 2%, mais 2017 avait été une année record. Le recul des ventes de machines à tisser (-5%) est en grande partie compensé par la hausse de la division Industries (+5%), qui a profité d’une meilleure demande et des projets de clients externes (+15%). La division contribue ainsi à la diversification croissante du groupe. Cependant, bien que la baisse du chiffre d’affaires soit limitée, le bénéfice opérationnel perd 12,1%. C’est suite à la hausse du coût du cuivre, de l’aluminium et d’autres matières premières. Et parce que Picanol fait davantage appel à des sous-traitants pour boucler ses commandes. Le bénéfice net (hors participation de 37% dans Tessenderlo) ne perd que 8,5% (grâce à la réforme fiscale belge); Tessenderlo compris, il gagne 15,6%. Le carnet de commandes pour le 2nd semestre est bien garni. Pour l’ensemble de 2018, Picanol prévoit un léger recul du chiffre d’affaires. Nous réduisons quant à nous un peu nos prévisions de bénéfice par action à 6,79 EUR pour 2018 (contre 7,09 auparavant) et à 7,19 EUR pour 2019 (contre 7,53). Pour 2020, nous tablons sur 7,88 EUR.

    Cours au moment de l'analyse : 89,40 EUR

    Possédant des usines en Belgique et en Chine, Picanol fait partie des principaux fabricants de métiers à tisser dans le monde. Il investit énormément dans la recherche et le développement et est spécialisé dans les métiers à tisser de pointe. Il développe, produit et vend aussi des pièces et solutions pour d’autres fabricants de machines de l’industrie textile et d’autres secteurs. Il détient enfin une participation de 37% dans le chimiste belge Tessenderlo.

    Partagez cet article

  • Analyse
    La marge bénéficiaire de Picanol est sous pression il y a un an - vendredi 16 mars 2018
    Le chiffre d’affaires bat les records mais le résultat déçoit.

    Le groupe investit dans ses capacités, l’automatisation et la numérisation, mais est prudent pour 2018. Au vu des perspectives, le titre est cher.
    VENDEZ.

    Le chiffre d’affaires 2017 a crû de 7,7% (2e année record consécutive). Jamais Picanol n’a vendu autant de machines à tisser. Car la consommation mondiale de textile est en hausse (avec l’essor de la classe moyenne). Et en Asie, au vu de la hausse des salaires, les producteurs investissent en haute technologie. Le chiffre d’affaires a aussi bien grimpé dans la division industries (fonderie, électronique, pièces de précision). Mais tout cela n’a pas induit de bénéfice record. Les marges souffrent des prix élevés des matériaux (acier, cuivre…), qui ne peuvent être répercutés directement sur les prix de vente. De plus, suite à un manque de capacités, certaines tâches ont été externalisées. Enfin, la contribution au bénéfice de la participation de 36,7% dans Tessenderlo a baissé de ±2/3. Le bénéfice net recule ainsi de 15%, à 5,75 EUR par action (sans Tessenderlo : +3,7%). Le dividende est doublé mais reste faible (0,14 EUR net). Pour le 1er semestre 2018, le carnet de commandes est bien garni (Picanol table sur un chiffre d’affaires similaire à celui du 1er semestre 2017). Nous prévoyons un bénéfice par action 2018 de 7,06 EUR (contre 7,32 auparavant) et de 7,53 EUR en 2019 (contre 7,55).

    Cours au moment de l'analyse : 94,40 EUR

    Possédant des usines en Belgique et en Chine, Picanol fait partie des principaux fabricants de métiers à tisser dans le monde. Il investit énormément dans la recherche et le développement et est spécialisé dans les métiers à tisser de pointe. Il développe, produit et vend aussi des pièces et solutions pour d’autres fabricants de machines de l’industrie textile et d’autres secteurs. Il détient enfin une participation de 36,8% dans le chimiste belge Tessenderlo.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 84,00 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 60,40 EUR
Code ISIN BE0003807246
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 0,71
Volatilité 26,08 %
Nombre d'actions existantes 17.700.000
Capitalisation boursière (en milliards) 1,15 EUR
Secteur Industries et services divers
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 90 EUR
Score corporate governance 7
Pays Belgique

Chiffres-clé par action (EUR)

2019 (e) 2018 2017 2016
Dividende 0,14 0,14 0,14 0,07
Bénéfice courant 2,66 6,27 5,75 6,76
Bénéfice net 2,66 6,27 5,75 6,76
Cash flow courant 9,52 6,86 6,23 7,21
Cash flow net 9,52 6,86 6,23 7,21
EBIT 6,08 5,76 6,82 6,84
EBITDA 15,71 6,36 7,31 7,28
Valeur comptable 43,72 41,54 35,41 29,92
Valeur comptable tangible 41,25 41,54 35,41 29,92

Performance (en euros)

Picanol Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 0,00 % 1,40 % 1,44 %
Rendement sur 6 mois -5,33 % 0,90 % 5,09 %
Rendement sur 1 an -17,56 % 8,13 % 10,69 %
Rendement sur 5 ans 21,34 % 4,29 % 12,78 %

Ratios financiers de la société

2018 2017 2016 2015
Pay out 3,19 % 3,48 % 1,48 % 2,07 %
Current ratio 2,79 2,30 1,72 1,56
Return on equity 15,08 % 16,23 % 22,61 % 20,53 %
Total return on equity 15,08 % 16,23 % 22,61 % 20,53 %
Marge brute 21,54 % 23,15 % 24,80 % 22,13 %
Marge nette 16,64 % 14,76 % 18,70 % 16,18 %
Marge EBIT 15,30 % 17,53 % 18,90 % 15,79 %
Marge EBITDA 16,88 % 18,78 % 20,14 % 16,72 %
Taux d'imposition 18,76 % 23,78 % 21,80 % 21,94 %
Gearing -23,33 -20,92 -14,98 -17,29
Fonds propres/total du bilan 84,69 % 80,58 % 78,05 % 73,90 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018
Rendement de dividende 0,22 % 0,22 %
Cours/bénéfice courant 24,44 10,37
Cours/cash flow courant 6,83 9,47
Cours/valeur comptable 1,49 1,56
Cours/valeur comptable tangible 1,58 1,56
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 3,93 % -

(E) : estimation

;