Sainsbury (J)

GB00B019KW72
209,75 GBp 24/01/2020 18:09 Londres
2,90 GBp (1,40 %) Variation depuis la dernière clôture
177,10 293,90  52 semaines min max
-18,38 % Rendement sur 1 an
4,91 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les résultats des analyses de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Les ventes de fin d’année de Sainsbury ont été peu convaincantes il y a 17 jours - jeudi 9 janvier 2020
    Malgré l’accalmie dans la saga du Brexit et le fait que les familles britanniques devraient disposer d’un meilleur pouvoir d’achat, les temps restent durs pour le distributeur.

    Les résultats des analyses de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Le résultat annuel de Sainsbury a été meilleur que prévu il y a 8 mois - jeudi 9 mai 2019
    Mais les perspectives ne sont pas séduisantes.

    Le distributeur fait de son mieux pour résister à la concurrence et préserver sa rentabilité. Mais ce n’est pas facile car le marché britannique (le seul où il est présent) s’avère impitoyable. Aucune amélioration rapide n’étant attendue : 
    VENDEZ.

    Au cours de l’exercice clôturé le 9/3, le chiffre d’affaires a gagné 1,9% mais le bénéfice a chuté de 30,9%, à 9,15 p. par action. Il grimpe toutefois de 8,3% (plus que prévu) si on exclut les éléments non récurrents, e.a. les coûts liés à l’échec de la fusion avec Asda (refus des autorités de la concurrence), à l’intégration d’Argos, à la transition de Sainsbury’s Bank, aux restructurations et aux charges supplémentaires pour les pensions. Quant au dividende (Sainsbury distribue 50% du bénéfice hors éléments non récurrents), il grimpe de 7,8%, à 11 p. brut (dont 3,1 payé en décembre). Sur l’exercice, le groupe a perdu ±0,5% de part de marché (il en conserve 15,4%). Et il doit donc se débrouiller seul, vu le refus de sa fusion avec Asda (qui lui aurait permis de devenir n°1, de faire des économies et réduire ses prix de vente). Pas facile sur un marché britannique saturé, pouvant encore souffrir du Brexit. Cette année, Sainsbury compte ouvrir 19 magasins (2 supermarchés, 10 magasins de proximité, 7 Argos). Nous réduisons nos prévisions de bénéfice par action à 16,70 p. pour l’exercice en cours (contre 19,57 auparavant) et à 19,08 p. pour le suivant (contre 24,05).

    Cours au moment de l'analyse : 209,00 p.

    Sainsbury est la deuxième chaîne de supermarchés du Royaume-Uni. Elle détient une part de marché de plus de 15% et plus de 1 400 magasins, dans le plus haut segment du marché. Elle dispose en outre de presque 900 points de vente d’articles non-food (Argos). Sainsbury est aussi active dans la vente par internet et dans les services financiers (e.a. via Sainsbury’s Bank) et elle détient un important portefeuille immobilier.

    Partagez cet article

  • Analyse
    La fusion de Sainsbury et Asda n’aura pas lieu il y a 9 mois - mardi 30 avril 2019
    Elle est interdite par les autorités de la concurrence.

    L’action reste chère.
    VENDEZ.

    Les autorités britanniques de la concurrence s’opposent à la fusion de Sainsbury avec Asda, filiale britannique de l’américain Walmart. Sainsbury et Asda (n° 2 et 3 britanniques) devront donc continuer seuls. C’est surtout ennuyeux Sainsbury qui n’est présent qu’au Royaume-Uni. Pour Walmart, c’est moins grave (Asda ne fournit que ±5% du chiffre d’affaires et du bénéfice).

    Cours au moment de l’analyse : 220,20 pence

    Sainsbury est la deuxième chaîne de supermarchés du Royaume-Uni. Elle détient une part de marché de presque 16% et environ 1 400 magasins, dans le plus haut segment du marché. Elle dispose en outre de plus de 800 points de vente d’articles non-food (Argos) et va racheter le numéro 3 du marché, Asda. Sainsbury est aussi active dans la vente par internet et dans les services financiers (e.a. via Sainsbury’s Bank) et elle détient un important portefeuille immobilier. 

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Ventes de fin d’année décevantes pour Sainsbury il y a un an - mercredi 9 janvier 2019
    Le cours souffre de la détérioration des perspectives.

    Avec l’intégration d’Argos et l’absorption d’Asda, Sainsbury est en pleine phase de transformation. Une phase toutefois compliquée par la concurrence des hard discounters allemands et la confiance hésitante des consommateurs.
    VENDEZ.

    Le chiffre d’affaires total de la distribution (hors carburants) au 4e trimestre 2018 a reculé de 0,4%. Une contraction limitée grâce, uniquement, à l’ouverture de nouveaux magasins. Sans cela, les ventes auraient en effet reculé de 1,1%. En cause, plus que la concurrence redoutée d’Aldi et Lidl (les ventes de nourriture et de produits ménagers du quotidien ont bien résisté, + 0,4%), les ventes décevantes dans le non-alimentaire (- 2,3%, e.a. chez Argos acquis en 2016). Une évolution qui s’explique par le comportement hésitant du consommateur et la diminution des promotions Black Friday dans un segment très concurrentiel où les marges sont clairement sous pression. Sur l’ensemble de l’année 2018, la part de marché de Sainsbury a reculé légèrement de 16,5 à 16,2%. Le CEO se veut par ailleurs très confiant dans l’absorption d’Asda pour laquelle une décision des autorités en charge de la concurrence est attendue pour fin janvier, début février. Nous misons sur un bénéfice par action de 14,89 p. en 2018-19 (exercice clôturé en mars 2019) et de 19,57 et 24,05 p. pour les 2 exercices suivants.

    Cours au moment de l'analyse : 266,50 pence

    Sainsbury est la deuxième chaîne de supermarchés du Royaume-Uni. Elle détient une part de marché de presque 16% et environ 1 400 magasins, dans le plus haut segment du marché. Elle dispose en outre de plus de 800 points de vente d’articles non-food (Argos) et va racheter le numéro 3 du marché, Asda. Sainsbury est aussi active dans la vente par internet et dans les services financiers (e.a. via Sainsbury’s Bank) et elle détient un important portefeuille immobilier.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le chiffre d’affaires semestriel de Sainsbury a augmenté il y a un an - lundi 12 novembre 2018
    Le groupe confirme le montant de son dividende.

    L’action reste cependant chère.
    VENDEZ.

    Au premier semestre de l’exercice 2018-2019 (clôture annuelle fin mars), le chiffre d’affaires s’est apprécié de 3,3%. Dans les magasins existants, il a gagné 0,6% (hors ventes de carburants). Néanmoins, bien que les synergies, issues du rachat d’Argos en 2016, aient été réalisées plus rapidement que prévu, le bénéfice a reculé de 14,1%, pénalisé par des éléments non récurrents (charges de restructuration, intégration d’Argos, rachat d’Asda). Le groupe de distribution maintient cependant son dividende intérimaire à 3,10 pence brut.
    A noter en outre qu’un jugement des autorités britanniques de la concurrence relatif à la fusion avec Asda est attendu pour le mois de janvier.

    Cours au moment de l’analyse : 322 pence

    Sainsbury est la deuxième chaîne de supermarchés du Royaume-Uni. Elle détient une part de marché de presque 16% et environ 1 400 magasins, dans le plus haut segment du marché. Elle dispose en outre de ±850 points de vente d’articles non-food (Argos). Sainsbury est aussi active dans la vente par internet et dans les services financiers (e.a. via Sainsbury’s

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 293,90 GBp
Minimum sur les 12 derniers mois 177,10 GBp
Code ISIN GB00B019KW72
Bourse Londres
Euronext non
Bêta 0,96
Volatilité 23,18 %
Nombre d'actions existantes 2.202.510.000
Capitalisation boursière (en milliards) 455,48 GBp
Secteur Distribution
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 1.800.761 GBp
Score corporate governance 7
Pays Grande-Bretagne

Chiffres-clé par action (GBp)

2019-20 (e) 2018-19 2017-18 2016-17
Dividende 10,15 11,00 10,20 10,20
Bénéfice courant 11,83 9,15 13,31 18,40
Bénéfice net 11,83 9,15 13,31 18,40
Cash flow courant 71,49 49,78 49,86 53,34
Cash flow net 71,49 49,78 49,86 53,34
EBIT 34,08 14,20 23,69 31,33
EBITDA 93,73 54,83 60,24 66,28
Valeur comptable 338,28 354,11 308,39 285,37
Valeur comptable tangible 321,20 336,10 290,28 276,71

Performance (en euros)

Sainsbury (J) Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 0,67 % 6,33 % 11,39 %
Rendement sur 6 mois 10,09 % 7,28 % 11,69 %
Rendement sur 1 an -18,38 % 18,36 % 29,84 %
Rendement annuel moyen sur 5 ans -3,08 % 2,55 % 10,54 %

Ratios financiers de la société

2018-19 2017-18 2016-17 2015-16
Pay out 120,40 % 76,98 % 58,89 % 49,26 %
Current ratio 0,68 0,79 0,76 0,67
Return on equity 2,58 % 4,31 % 6,05 % 8,24 %
Total return on equity 2,58 % 4,31 % 6,05 % 8,24 %
Marge brute 7,04 % 6,78 % 6,99 % 6,60 %
Marge nette 0,69 % 1,02 % 1,43 % 2,00 %
Marge EBIT 1,07 % 1,82 % 2,43 % 2,99 %
Marge EBITDA 4,15 % 4,62 % 5,14 % 5,49 %
Taux d'imposition 9,05 % 25,58 % 25,05 % 14,05 %
Gearing 0,54 -0,06 11,42 18,81
Fonds propres/total du bilan 32,98 % 30,63 % 31,45 % 33,67 %

Données boursières par action

2019-20 (e) 2018-19
Rendement de dividende 4,91 % 5,32 %
Cours/bénéfice courant 17,48 22,60
Cours/cash flow courant 2,89 4,15
Cours/valeur comptable 0,61 0,58
Cours/valeur comptable tangible 0,64 0,62
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 8,53 % -

(E) : estimation