BASE COMPARABLE

Les rapports annuels, semestriels et trimestriels des entreprises parlent souvent de base comparable. Il n’existe pas de définition uniforme pour ce terme. Le plus souvent, il signifie que les chiffres sont comparés sans tenir compte des acquisitions ou cessions, ni des hausses ou baisses des participations dans les filiales, parfois sans tenir compte des effets de change. Dans le secteur de la distribution, il peut signifier aussi que les chiffres ne tiennent pas compte des effets de saisons, de calendrier, des ouvertures et fermetures de magasins...
L’objectif est de permettre une comparaison normale dans le temps et avoir une idée plus précise de l'évolution.