GOODWILL

Lorsqu’une société en reprend une autre, elle paie un prix qui ne correspond pas nécessairement à la valeur comptable. Souvent, elle paie plus cher, parce que la société acquise dispose par exemple d’une marque connue, qu’elle est leader dans son secteur, qu’elle a un portefeuille de clients intéressant, qu’elle offre d’indéniables perspectives de croissance, etc. Ce supplément est appelé goodwill et est repris dans les comptes de la société.
A la fin de chaque exercice, il faut déterminer si ce goodwill se justifie encore.  Si ce n’est pas le cas, il faut procéder à une diminution de valeur, partielle ou totale (impairment), laquelle peut peser sur le résultat.