ICO ou Initial Coin Offerings

Pour financer un projet, de petites sociétés (start-ups) lancent des “tokens” numériques, que les investisseurs peuvent acheter au moyen d’une monnaie virtuelle (Ether, Bitcoin...). 
L’investisseur peut utiliser ces tokens sur la plate-forme en ligne de la société, pour accéder à des produits ou des services.
Les tokens peuvent aussi être revendus, à un prix plus élevé si la société émettrice est un succès.

Les ICO ne sont cependant soumises à aucune réglementation. Les sociétés émettrices ne sont pas tenues de  fournir des informations sur leur situation financière. Et les chances de survie d'une start-up sont toujours limitées. L’évaluation du risque lié aux ICO est donc très difficile (d'autant que certaines sont de pures escroqueries !).

Participer à une ICO entraîne un risque réel de perte de capital.