POLITIQUE DE DIVIDENDE

La politique de dividende d'une société n'est pas nécessairement en rapport avec l'évolution des bénéfices. Certaines actions peuvent offrir un dividende en hausse alors que les résultats sont en baisse (en cas d'évènements exceptionnels ou parce que les principaux actionnaires tirent la grande part de leurs revenus du dividende, ou encore pour conserver la confiance des actionnaires). C'est surtout le cas pour les actions cycliques, dont les résultats varient fortement.

Les entreprises de croissance n'accordent souvent qu'un dividende faible, ou pas de dividende du tout, pour épargner, financer des investissements, stimuler la croissance et dès lors susciter des plus-values, qui compenseront pour l'actionnaire la faiblesse du dividende.

La culture en matière de politique de dividende varie aussi de pays à pays : si les sociétés britanniques, par exemple,   tentent envers et contre tout de maintenir ou d'augmenter leur dividende, les américaines privilégient le réinvestissement des bénéfices.