PRIME DE RISQUE

La prime de risque est le supplément de rendement que l’investisseur exige d’un placement en actions pour compenser le risque accru de ces actions par rapport aux obligations (d’Etat). En général, nous estimons qu’un supplément de rendement de 3,5 % est nécessaire pour rendre les actions plus intéressantes que les obligations.

Les marchés boursiers dits matures, comme les Etats-Unis ou l’Europe, sont de temps à autre le théâtre, à court terme, de variations de la prime de risque, par exemple en cas de hausse de l’inflation, de tensions politiques ou de menaces d’attentats terroristes, mais à plus long terme, ces mouvements ne sont guère très importants.

Sur les marchés émergents, alors qu’auparavant la prime de risque était nettement plus élevée qu’en Europe et aux Etats-Unis, à mesure que ces marchés gagnent en maturité cette différence se réduit. A la base de ce phénomène, une amélioration générale de la gouvernance des entreprises, des marchés financiers mieux structurés et, dans l’ensemble, une plus grande prise de risques par les investisseurs.