PROFIT WARNING

· Une société émet un avertissement sur bénéfices ("profit warning" en anglais) pour informer qu’elle ne sera pas en mesure d’atteindre les bénéfices prévus initialement. En réalité, cela va plus loin encore dans la mesure où les sociétés déficitaires peuvent, elles aussi, émettre un profit warning pour indiquer que les pertes seront encore plus grandes que prévu. Il serait donc plus exact de parler dans ce cas d’avertissement sur résultats.

· Le fait qu’une entreprise n’atteigne pas les bénéfices estimés initialement peut avoir une origine conjoncturelle – et donc passagère – mais aussi structurelle, et donc durable, ce qui est plus inquiétant. Cela peut être dû aussi bien à des facteurs externes, sur lesquels le groupe n’a pas de prise, qu’à des éléments internes, comme un manque d’expertise ou d’efficacité. Un exemple marquant dans ce cas est le récent scandale autour de l’avionneur EADS.

· Un profit warning est généralement suivi d’une baisse du cours de l’action en question. Pour savoir si cette baisse est exagérée ou non, et s’il peut alors être intéressant de passer à l’achat, vous devez vous interroger sur la valorisation ainsi atteinte par l’action. Il y a réaction exagérée lorsque la baisse du cours intervient à un moment où l’action n’est pas trop chère et que la cause des problèmes ne compromet pas les perspectives à long terme de l’entreprise. Si la cause du profit warning n’est pas trop grave et que l’action n’est pas trop chère après l’avertissement, un achat de l’action peut être envisagé. Il est donc essentiel de bien connaître la cause du profit warning et de se demander si celui-ci engendrera ou non des changements fondamentaux pour l’entreprise. Si ce n’est pas le cas, et si le cours a réagi excessivement, un achat pourra s’avérer particulièrement intéressant.