PROTECTION DE CAPITAL

Une sicav assortie d’une protection de capital donne, comme son nom l’indique, une certaine protection à l’investisseur. Mais attention ! Il ne s’agit pas d’une garantie contractuelle, mais plutôt d’une sorte de garantie morale qu’il récupérera sa mise de départ, ou du moins une partie, à l’échéance.

Plusieurs remarques s’imposent dans ce cas :
– L’investisseur ne récupérera que la valeur initiale du produit. Autrement dit, le prix qu’il aura payé s’il est entré dans la sicav au moment de la période de souscription. Par la suite, la valeur d’inventaire fluctuera et s’il achète des parts à une valeur supérieure à la valeur de départ, la protection de capital ne sera plus que partielle alors que les frais seront plus élevés.
– L’investisseur n’aura la certitude de récupérer la valeur de départ que s’il conserve ses parts jusqu’à l’échéance prévue. Quiconque vendra ses parts avant cette date en obtiendra la valeur d’inventaire à ce moment-là et rien ne dit que celle-ci ne sera pas inférieure à la valeur de départ. De plus, toute sortie anticipée sera normalement accompagnée de frais importants.
– L’investisseur récupérera certes le capital investi mais pas les frais et taxes qu’il aura payés.