RATIO PUT / CALL

 

Le marché des options est à réserver aux spécialistes, son caractère hautement spéculatif le rend peu accessible au commun des investisseurs. Cela ne signifie pas pour autant que l’évolution que connaît ce marché ne puisse pas fournir des indications intéressantes pour tous, notamment en ce qui concerne le sentiment général des marchés.

Pour acheter des options call, il faut que les investisseurs croient en une hausse des cours. Ces produits dérivés grimpent en effet lorsqu’augmente la valeur du produit sous-jacent (un indice, une action, une devise…).
En revanche, les investisseurs pessimistes, qui tablent sur des baisses, achètent des options put, qui grimpent à leur tour lorsque la valeur sous-jacente chute.

Plus on achète de puts et moins on achète de calls, plus pessimistes sont les marchés. Plus on achète de calls et moins on achète de puts, plus optimistes sont les marchés.
Si on divise le nombre de puts traités pendant une journée de cotation par le nombre de calls traités, on obtient le ratio put/call. Au fur et à mesure que le sentiment général se détériore, la ratio augmente.

 

D’un point de vue historique, on considère que, sur la moyenne des dix derniers jours de cotation, un ratio put/call aux environs de 0,7 indique que les marchés sont au sommet, alors qu’un ratio d’environ 1,2 est le signe que les marchés sont au plancher. Cela ne signifie pas pour autant que les marchés vont prendre immédiatement une autre direction, une fois que ces chiffres sont atteints. Il ne s’agit pas d’une science exacte mais seulement d’une indication quant à l’orientation globale des marchés.