TIRAGE

La pratique n'est plus fréquente, mais un émetteur d'obligations peut se réserver le droit de procéder au remboursement anticipé d'un certain nombre de titres, sélectionnés par tirage au sort. Si on détient une telle obligation, qu'on ne vérifie pas les tirages (l'intermédiaire n'a pas le devoir de le faire pour le client) et qu'on continue d'encaisser des coupons d'un titre tiré au sort, on devra les rembourser à l'échéance.