TURNAROUND

 Les entreprises doivent donner satisfaction à toute une série de facteurs pour faire des bénéfices et créer de la valeur pour l’actionnaire. La plupart sont suffisamment flexibles et bien gérées pour relever tous ces défis. Néanmoins, il arrive qu’une société se trouve tout à coup en difficultés et n’y parvienne plus. Pour les sociétés dans le cas, il s’agit de prendre les mesures adéquates, pour faire tourner le vent dans la bonne direction, c'est-à-dire réaliser un turnaround (terme anglo-saxon signifiant “faire volte-face”). Elles sont contraintes de changer leur fusil d’épaule, même si elles sont enlisées dans de vieilles habitudes ou n’ont que peu de marge de manoeuvre.

L’arsenal des mesures pouvant être mises en oeuvre pour réaliser le turnaround est assez important : nouvelle stratégie, nouveaux produits, lourdes restructurations,abandon d’activités, fermeture de sites,  licenciement de salariés, remplacement total ou partiel de la direction. Certaines sociétés n’ont pas besoin de ratisser aussi large mais prévoient néanmoins des économies de coûts, pour, par exemple, renouer avec les bénéfices après plusieurs années de perte.