IMPAIRMENT

Selon les nouvelles règles comptables IFRS, le goodwill  ne peut plus être amorti sur base annuelle. En fin d’année, la société examine s’il correspond toujours à la réalité. Si ce n’est pas le cas, une correction de valeur, ou impairment, partielle ou totale est opérée, ce qui affecte le résultat à son tour.