Article
Assurances-épargne : un rendement plus élevé que les comptes d’épargne il y a un an - jeudi 20 octobre 2016
Même si le rendement des assurances-épargne n’est plus aussi élevé que dans le passé, il reste supérieur à celui des comptes d’épargne. A condition toutefois que vous y mainteniez votre argent pendant huit ans au moins, en raison des frais et de la fiscalité. Votre capital (après déduction des frais) est garanti par l’assureur et en cas de faillite de ce dernier, vous bénéficiez de l’intervention du fonds de garantie des dépôts, à concurrence de 100 000 euros par personne.

 

Un rendement en baisse, mais qui reste intéressant

Le rendement des assurances-épargne est lié à celui des taux obligataires. De fait, l’argent que vous confiez aux assureurs est surtout investi en obligations. Les coupons offerts par ces obligations servent à rétribuer votre épargne. Mais, depuis de nombreuses années, les coupons baissent. Et chaque fois qu’un assureur doit remplacer une obligation qui arrive à échéance par une nouvelle, il doit escompter un revenu moindre. Logiquement, le rendement des assurances-épargne fond un peu plus chaque année.

Certains assureurs tirent toutefois mieux leur épingle du jeu que d’autres car ils ont adopté une gestion prudente ces dernières années, qui leur a permis de maintenir en portefeuille de nombreuses obligations offrant encore de généreux coupons. Ces assureurs devraient encore pouvoir offrir un rendement supérieur à 2 % ces prochaines années, même si ce n’est pas formellement garanti.

A l’inverse, d’autres assureurs ont collecté trop d’épargne ces dernières années, alors que les taux étaient déjà faibles. En conséquence, ils n’ont pu investir cet apport que dans des obligations à faible coupon, diluant le rendement de leur produit. D’autres sont contraints d’offrir encore des rendements élevés (3,75 %, voire 4,75 %) sur des anciens contrats. Il ne reste dès lors plus grand-chose à offrir aux épargnants bénéficiant d’un taux garanti plus faible.

Pour les épargnants, il n’est pas évident de distinguer les assureurs qui seront encore capables d’offrir dans le futur de bons rendements. Ce travail, Test-Achats invest le réalise toutefois pour vous. Les meilleures assurances-épargne que nous désignons offrent encore un rendement généreux et comptent peu de frais.


Un taux garanti et une participation bénéficiaire

Le rendement d'une assurance-épargne a deux composantes : le taux garanti et la participation bénéficiaire.

En ce qui concerne le taux garanti, la durée de la garantie est en général limitée dans le temps (8 à 15 ans, mais parfois une année seulement). Certains contrats prévoient un taux garanti à vie. Cette garantie ne porte toutefois pas sur les versements futurs, qui recevront le taux garanti d’application au moment des nouveaux versements.

La participation bénéficiaire est quant à elle déterminée chaque année par l’assureur, en fonction de ses résultats, et s’ajoute aux intérêts garantis. Le versement d’une participation bénéficiaire n’est pas garanti. Certaines années, il peut ne pas y avoir de versement du tout. Enfin, l’octroi de la participation bénéficiaire peut être soumis à conditions (solde minimum en compte…).

Ces dernières années, les assureurs ont considérablement réduit le taux garanti pour les nouveaux versements. Le rendement dépend dès lors de plus en plus de la participation bénéficiaire.



Partagez cet article