Analyse
Vivendi : encore du travail ! il y a 3 ans - jeudi 5 septembre 2013

Malgré les cessions annoncées, la réduction de l'endettement prendra encore du temps. 

L'action est correctement évaluée.
CONSERVEZ.

 

Contraint d'accélérer son recentrage pour réduire son endettement, Vivendi a annoncé la cession prochaine d’actifs, à savoir Maroc Télécom et Activision Blizzard (jeux vidéo). Souhaitant se recentrer à moyen terme sur Canal+ (télévision) et Universal Music, il ne sera pas pour autant tiré d’affaire. D’une part, ces deux activités média ont accusé ensemble un recul du bénéfice opérationnel de 10,3 % au 1er semestre en raison de la conjoncture (baisse des rentrées publicitaires pour Canal+) et des coûts de restructuration (Universal Music). D’autre part, Vivendi doit embellir le profil financier de sa filiale SFR, n°2 français de la téléphonie, avant de pouvoir la revendre à de bonnes conditions, sans doute à travers une introduction en Bourse dans plus d’un an. A l’inverse du concurrent Bouygues Télécom, n°3 du secteur, SFR accuse en effet toujours une forte baisse de son bénéfice opérationnel avec un recul de 31,5 % au 2e trimestre. En définitive, le groupe n'a limité les dégâts sur le semestre, avec un bénéfice par action en recul de 13,6 %, que grâce aux deux activités bientôt cédées... Au vu du risque lié à la réorganisation et de la valorisation raisonnable des actifs en place, vous pouvez conserver. Nos prévisions de bénéfice par action restent inchangées à 1,4 EUR pour 2013 et 1,5 EUR en 2014.

 

Cours au moment de l'analyse : 16,44 EUR

 

Vivendi est un groupe français actif dans les télécoms (SFR, Telecom Maroc, GVT au Brésil), la musique, la télévision et les jeux vidéo.

 

Partagez cet article