Analyse
Fusion de Portugal Telecom et Oi il y a 4 ans - mercredi 23 octobre 2013

Un mouvement de consolidation est en route dans les télécoms. Portugal Telecom va fusionner avec le brésilien Oi et donner naissance à une nouvelle entité baptisée CorpCo.

Compte tenu des synergies possibles, la fusion est une bonne affaire pour les actionnaires de Portugal Telecom. Nous leur conseillons de conserver leurs titres, dans l’attente de la suite des évènements.

 

Modalités

La fusion de Portugal Telecom et Oi n’est pas tout à fait une surprise. Portugal Telecom détenait déjà 25,6 % d’Oi et ce dernier détenait 10 % de Portugal Telecom. La fusion devrait être achevée début 2014, après que les actionnaires des deux groupes et les autorités compétentes auront donné leur accord. La fusion donnera naissance à un nouveau géant des télécoms, comptant 100 millions de clients, surtout brésiliens. Jusqu’ici, Portugal Telecom tirait déjà 53 % de ses revenus du Brésil. Après la fusion, cette part passera à 75 %.

Une fois l’opération bouclée, les actionnaires de Portugal Telecom pourront échanger leurs actions, en deux étapes. Ils recevront d’abord des actions de la nouvelle entité CorpCo pour un montant de 2,2911 EUR. Le cours de CorpCo n’étant pas encore connu, on ne sait pas combien d’actions cela représentera. Ensuite, ils recevront en plus 0,6330 action CorpCo par action Portugal Telecom détenue.

 

Perspectives

Dans un premier temps, les actionnaires ont bien réagi à l’annonce de la fusion : le cours de Portugal Telecom a bondi de 22,8 %. Mais à la clôture, la hausse se limitait à 6,5 %. Car un doute persiste : la fusion ne sera un succès que si la restructuration des activités brésiliennes de Portugal Telecom est un succès. Jusqu’ici, elle n’a pas fourni les résultats escomptés. Mais l’intégration des deux groupes pourrait lui donner un coup de pouce.

 

Le marché brésilien des télécoms a en outre beaucoup de potentiel, certainement en ce qui concerne l’internet mobile et la télévision payante à la demande. Certes, il est très concurrentiel. Mais à présent que le groupe va atteindre une meilleure taille critique, il pourra mieux faire face à la concurrence et accorder des baisses de prix. L’opération va aussi renforcer la structure financière et permettre d’envisager des acquisitions sur le marché brésilien de la mobilophonie. Enfin, la fusion simplifiera la structure capitalistique des activités brésiliennes.

 

Partagez cet article