Analyse
Republic Airways: Frontier sera enfin vendu ! il y a 4 ans - lundi 7 octobre 2013

En se séparant de sa filiale Frontier Airlines, Republic peut de nouveau se focaliser sur son métier historique et revenir ainsi sur un profil moins risqué.

La hausse du cours depuis le début de l’année a toutefois réduit le potentiel d’appréciation du titre.
Conservez.


Republic est enfin parvenu à trouver un repreneur pour sa filiale Frontier Airlines. Après deux ans de recherches, le groupe a conclu un accord avec Indigo Partners, un fonds d’investissement américain spécialisé dans le secteur aérien. Nous saluons cette opération tant elle va permettre à Republic de se recentrer sur son métier historique (exploitation des vols pour des compagnies tierces). Elle évite ainsi le conflit d’intérêts qui était survenu après le rachat de Frontier (qui concurrence plusieurs de ses clients). Mais les avantages ne s’arrêtent pas là. Le désengagement va aussi permettre de réduire l’endettement élevé. En outre, le cœur de métier de Republic est une activité plus rentable (maîtrise des coûts), plus prévisible (contrats de longue durée) et moins exposée à la volatilité des prix du pétrole (ses partenaires lui remboursent la facture de carburant). Dès lors, et aussi parce que le risque de faillite parmi ses clients s’est éloigné (American Airlines devrait fusionner avec US Airways), nous réduisons notre indicateur de risque de 5 à 4. Nos prévisions de bénéfice par action restent inchangées à 1,50 USD pour 2013 et 1,60 USD pour 2014.

 

Cours au moment de l'analyse: 11,55 USD.

 

 

Republic Airways est une compagnie aérienne régionale qui assure chaque jour environ 1 600 vols de courte distance entre 128 villes, dans 47 Etats américains, au Canada, au Mexique et au Costa Rica; opérait autrefois uniquement pour le compte de compagnies qui étaient ses clientes; travaille aussi encore pour son compte propre, au travers de la marque Frontier.

 

Partagez cet article