Analyse
CMB : prix du fret à nouveau en baisse il y a 3 ans - vendredi 17 janvier 2014

Le cours a pris 50 % sur 12 mois. Les tarifs de transport (+23 % en moyenne en 2013) ont perdu 40 % depuis mi-décembre, mais cela devrait être temporaire.

Néanmoins, vu la valeur de la flotte, le titre est correctement évalué.
Conservez.

 

Les prix du transport de vrac sec sont à nouveau inférieur aux coûts d’exploitation, suite au recul des exportations de charbon de Colombie et à l’effet saisonnier de la trêve du Nouvel an chinois. Mais cela sera temporaire. Car, comme dans le reste du transport maritime, le sentiment tourne. En 2013, la flotte mondiale n’a augmenté que de 6 % (début 2012, on craignait le double), grâce aux renégociations de contrats de construction et à la mise à la casse de vieux bateaux. Et la demande a augmenté de 5 %. CMB, désormais exposé à ±50 % au marché spot (bateaux loués pour un trajet unique) profitera directement de la hausse. Le bénéfice du quatrième trimestre, porté par des prix du fret en moyenne deux fois plus élevés qu’un an plus tôt, sera publié le 23/01 (nous misons sur 0,20 EUR par action). Pour 2014 et 2015, certains tablent sur une hausse moyenne des prix du fret de respectivement 35 % et 25 %, tirés par la hausse prévue des importations chinoises de minerais. Vu que la hausse des capacités de transport ne devrait pas dépasser 5 %, les tarifs devraient permettre à CMB d’être bénéficiaire. La famille actionnaire en est convaincue et multiplie ses achats d’actions. 
 

Cours au moment de l'analyse : 22,34 EUR

 

CMB est un transporteur maritime belge vrac sec au travers de sa filiale Bocimar. Egalement actif dans le transport aérien (cargo, passagers, leasings) via ASL détenu à 51 %.

 

Partagez cet article