Analyse
Profiter de la faiblesse russe avec Evraz ? il y a 3 ans - mercredi 26 mars 2014

L’action russe Evraz est à son plancher historique. Une occasion de tirer parti de la faiblesse que traverse la Russie ?

Non. N’achetez pas.
Certes, le cours d’Evraz est au plancher. Mais il n’est que le reflet des difficultés que traverse l’entreprise et de diverses incertitudes, lesquelles constituent un risque non négligeable. Ceux qui possèdent l’action et n’ont pas froid aux yeux peuvent éventuellement la conserver à titre tout à fait spéculatif.
Pour un achat dans le secteur de l’acier, optez plutôt pour
ArcelorMittal et Schnitzer Steel Industries.

 

Qui est Evraz ?

Evraz est un groupe sidérurgique russe notamment spécialisé dans la production d’aciers longs (construction, rail…). L’entreprise a aussi développé une activité dans les mines, qui assure 18 % de ses ventes.

 

L’entreprise réalise plus de 40 % de son activité en Russie. Elle était déjà en perte en 2012. En 2013, alors que d’une part la croissance économique russe a été faible, d’autre part de nouvelles capacités de production ont vu le jour dans la sidérurgie locale. Résultat : les prix des aciers russes ont reculé, empêchant ainsi Evraz de renouer avec les bénéfices.

 

L’entreprise souffrant par ailleurs d’un endettement élevé, elle a suspendu le paiement de son dividende et ne devrait pas le rétablir avant 2015 (au mieux...).

 

Ukraine : du pour, du contre

Certes, Evraz ne réalise que 3 % de son chiffre d’affaires en Ukraine. Mais elle tire 16 % de ses revenus des USA et, compte tenu de la crise ukrainienne, ces derniers pourraient prendre des mesures répressives à l’encontre des exportations russes.

 

A l’inverse, si la crise Ukrainienne isole la Russie et réduit les chances de voir les étrangers y investir, la Russie pourrait être tentée de relancer son économie par des investissements dans les infrastructures du pays. Une initiative qui profiterait à la demande d’acier et donc à Evraz.

 

Partagez cet article