Analyse
Marchés volatils : pas de panique ! il y a 3 ans - mardi 15 avril 2014

Les principaux indices boursiers ont perdu de la hauteur ces derniers temps, sur fond de nervosité des marchés. Comment expliquer cette anxiété ?

Les actifs défensifs étant de nouveau prisés par des investisseurs, les taux à long terme ont diminué, poussés aussi par la perspective du maintien de politiques monétaires accommodantes. Profitez du recul des indices pour revoir vos placements et les ajuster si nécessaire. Consultez notre stratégie et notre module d’aide à la décision.

 

Si les Bourses ont baissé, c’est suite à la publication des résultats trimestriels et, surtout, aux perspectives pour l’année à venir. Celles-ci seront d’autant plus scrutées que les grands indices n’affichent pas de sous-évaluation notable, d’où l’absence de tout tampon en cas de mauvaise nouvelle. Autant dire que de (lourdes) déceptions dans le chef de grands noms pourraient contaminer toute la cote. Ensuite, même si les technologiques historiques, au caractère plus défensif, comme IBM (+ 4,4 % depuis le 1er mars), Cisco (+ 5,2 %) ou Intel (+ 8,7 %) s’en tirent encore plutôt bien, les doutes sur la valorisation des valeurs technologiques pèsent sur les autres actions du secteur, surtout celles à la mode comme Facebook, Tesla ou Netflix.

 

Dans ce contexte, la panique est mauvaise conseillère. Souvenez-vous de la dernière grande déroute, en 2008. Celui qui, à l’époque, n’a pas paniqué, a pu profiter ensuite du joli rebond et enregistrer de substantiels gains. C’est cette approche à long terme que nous préconisons à travers notre portefeuille de base. Avec succès puisqu’il affiche un gain annuel moyen de 7,1 % sur 10 ans contre 4,8 % pour l’indice de référence.

Partagez cet article