Analyse
AstraZeneca : Pfizer jette l'éponge il y a 3 ans - mercredi 28 mai 2014

Comme on s'y attendait, Pfizer renonce à formuler une offre officielle de rachat sur AstraZeneca.

Malgré sa chute, le cours d'AstraZeneca n'est pas revenu à son niveau d'avant l'annonce officielle.
VENDEZ.
Pfizer, qui a perdu des brevets de produits vedettes, est en position de faiblesse et doit trouver des relais de croissance.
Mais une partie de cette faiblesse est incluse dans le cours.
CONSERVEZ.

 

Après un mois de pourparlers depuis sa première offre (informelle) annoncée publiquement, et face au refus persistant d’AstraZeneca et à sa volonté de ne pas lancer d’offre hostile, Pfizer n’avait d’autre choix que de déposer les armes. 

 

Toutefois, la partie n'est peut-être pas tout à fait terminée. Car la loi britannique lui permet de revenir éventuellement à la charge dans six mois.

 

Dans l'immédiat, Pfizer est resté muet sur ses intentions. Mais selon nous, sa priorité est de dynamiser sa recherche.

 

AstraZeneca pourrait quant à lui relancer les négociations avec Pfizer dans trois mois. Mais il confirme sa volonté de rester indépendant. Il lui reste à prouver qu'il en a les moyens, ce qui prendra plusieurs années. Dans l'attente, certains actionnaires impatients pourraient faire pression pour raviver le choix Pfizer.

 

Cours au moment de l'analyse :
AstraZeneca : 4243 pence
Pfizer : 29,49 USD

 

Le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca occupe une place prépondérante dans les médicaments gastro-intestinaux, oncologiques, cardiovasculaires, neurologiques et respiratoires.
 
Pfizer est un labo pharmaceutique américain présent dans de multiples domaines thérapeutiques dont les vaccins et l’oncologie. Il dispose également d’une gamme de produits en vente libre.
 

Partagez cet article