Analyse
Fountain : augmentation de capital il y a 3 ans - mercredi 21 mai 2014

L'opération va-t-elle permettre au spécialiste de distributeurs de boissons chaudes et de snacks de se redresser ?

Le pari est risqué. Nous ne conseillons pas de souscrire à cette augmentation de capital.

 

Annus horribilis
Après une année 2012 déjà à peine à l'équilibre, 2013 a plongé Fountain dans le rouge, avec une perte de 3,85 EUR par action. Même si on exclut les éléments non récurrents, le résultat opérationnel reste dans le rouge. Fountain a du mal à conserver ses petits clients, qui font faillite, réduisent leur personnel, abandonnent ce type de services… Fin 2013, Fountain était lui-même au bord de la faillite.

 

Augmentation de capital
L'augmentation de capital donne à l'actionnaire la possibilité d'acheter trois nouvelles actions pour deux détenues, au prix de 2 EUR pièce. L'opération est le dernier volet d'un plan de refinancement, incluant précédemment un accord de refinancement auprès des banques créancières et un prêt de la région wallonne. L'objectif est de remettre la société sur les rails. Si tous les nouveaux titres sont souscrits (2,5 millions), ce seront 5 millions d'euros qui seront récoltés.

 

Toutefois, bien que les objectifs du plan de relance aient été réduits fin 2013, nous pensons que le groupe aura du mal à assurer sa rentabilité en 2014 et 2015. Certes, il tente de réorienter son offre vers de plus gros client mais cela demande plus de capital (pour financer les machines à café, automates et fontaines d'eau). Et la société semble avoir de la peine à recruter du personnel commercial.

 

Risqué
Misez à ce stade sur un changement de cap réussi est un pari risqué. Même en cas de succès, il ne faut espérer aucun dividende avant 2017. De plus le groupe ne fait pas preuve d'une grande transparence. Il est un des premiers à avoir déjà annoncé qu'il ne publierait plus de mise à jour trimestrielle de son résultat, maintenant que la loi ne l'y oblige plus.

 

Cours au moment de l'analyse : 2,30 EUR

 

 

Partagez cet article