Analyse
Euronext entre en Bourse il y a 3 ans - jeudi 12 juin 2014

Euronext, l’opérateur de marchés européens, se prépare à entrer en Bourse. Devez-vous y participer ?

Si le prix d'introduction se situe dans le haut de la fourchette (±25 EUR), nous trouvons l'action trop chère. Nous préférons attendre une baisse du cours avant de nous intéresser à nouveau à l’action.
NE SOUSCRIVEZ PAS.
Vu le niveau de rendement de dividende brut attendu, d'autres actions cotées à Bruxelles, comme
Bpost ou GIMV, nous semblent plus intéressantes pour l’amateur de revenus réguliers.

 

Le gestionnaire des Bourses de Bruxelles, Amsterdam, Paris et Lisbonne ouvre son capital à de nouveaux actionnaires. Délai de souscription jusqu’au 18 juin, pour un prix qui devrait se situer dans le haut de la fourchette comprise entre 19 et 25 EUR par action.

A ce niveau (absence de décote), l’actionnaire est en droit d’attendre de bonnes perspectives de croissance. Or, nous sommes loin du compte. Ces dernières années en effet, le bénéfice n’a cessé de reculer sous l’effet conjugué de la pression sur le chiffre d’affaires (baisse des volumes négociés) et de la hausse des coûts. Un plan de réduction de ces coûts est toutefois en préparation.

A moyen terme, les perspectives nous apparaissent floues. Euronext reste très européen et centré pour 40 % de ses revenus sur les transactions d’actions qui subissent une concurrence croissante. Enfin, attirer plus de sociétés européennes en Bourse sera ardu (régulation, coûts…).

Euronext envisage de distribuer environ 50 % de ses profits sous forme de dividende. Soit, pour un cours de 25 EUR, un rendement de dividende brut d’environ 3 % pour 2015.

Partagez cet article