Analyse
Mabuchi Motors : merci le yen ! il y a 3 ans - lundi 23 juin 2014

La croissance de l’activité est toujours soutenue par la faiblesse du yen.

Malgré la forte hausse du cours depuis quelques mois, le potentiel d’appréciation n’est pas épuisé. Conservez.

 

 

La politique monétaire de la Banque du Japon, qui vise à affaiblir le yen, profite toujours aux exportateurs japonais. Et vu que le groupe Mabuchi réalise plus de 90 % de son chiffre d’affaires en dehors du Japon, il est un gros bénéficiaire de ce coup de pouce. Au premier trimestre 2014, son chiffre d’affaires a gagné 20 % par rapport à un an plus tôt. La demande a été particulièrement soutenue dans le segment auto (+26 %) grâce e.a. à la reprise du marché auto européen, ce qui a largement suffi pour compenser la faiblesse du segment audiovisuel (-8 %), en déclin structurel depuis la prolifération des lecteurs numériques (iPod…) et des téléphones intelligents. La rentabilité profite aussi de la faiblesse du yen. Mais pas seulement. Le bénéfice opérationnel, en hausse de 135 % par rapport à un an plus tôt, tire aussi parti d’un meilleur taux d’utilisation des capacités de production, ainsi que des réductions de coûts. Le groupe ne devrait dès lors avoir aucune difficulté à atteindre ses objectifs fixés 2014 (chiffre d’affaires en hausse de 4 %, bénéfice opérationnel de 11,3 milliards de yen, marge opérationnelle de 10 %). Dès lors, nous tablons sur un bénéfice par action de 270 JPY en 2014 et de 280 JPY en 2015.

 

Cours au moment de l'analyse : 7860,00 JPY

 

Le groupe japonais Mabuchi Motor est le premier fabricant mondial de petits moteurs électriques utilisés pour une foule de produits grand public (lecteurs CD, DVD et MP3, appareils photos, imprimantes,lève-vitres,) et surtout focalisé sur le secteur automobile (plus de 50 % du chiffre d’affaires), auquel il fournit des moteurs pour lève-vitres, serrures, rétroviseurs…


Partagez cet article