Analyse
Actions belges : +11 % au premier semestre il y a 3 ans - vendredi 4 juillet 2014

La Bourse belge est chère. Mais recèle-elle encore des opportunités ?

Au premier semestre, la hausse de la Bourse de Bruxelles a été de 1,8 fois la hausse moyenne observée dans la zone euro et de 1,5 fois la hausse moyenne mondiale. En Europe, seules l’Italie (+12,4 %) et l’Espagne (+14,1 %) font mieux. Cela fait un moment que nous ne conseillons plus d’investir de manière globale sur la Bourse de Bruxelles. Elle est parmi les plus chères de la zone euro. Si vous possédez des sicav d’actions belges, prenez votre bénéfice. Mais il reste des opportunités.
Les rendements cités ci-dessous incluent les variations de cours et les dividendes perçus sur la période écoulée entre le 1er janvier et le 30 juin 2014.

 

Peu de baisses sur le semestre

Dans le Bel 20, quatre actions seulement sont en recul sur le semestre.
– Ageas (-2,5 %) et KBC (-3,6 %) se sont nettement moins bien portées que la moyenne du secteur financier européen (+3,2 %). Mais elles avaient largement dépassé les moyennes en 2013.
– D’Ieteren (-13,8 %) souffre de marges sous pressions dans ses deux activités et multiplie les avertissements sur résultats.
– Colruyt (-8,6 %) est forcé à plus d’agressivité encore sur ses prix, face au durcissement de la concurrence en Belgique.
Deux actions ont fait du surplace.
– Telenet, qui est trop chère en dépit de belles perspectives.
– Umicore, dont le bénéfice opérationnel 2014 devrait baisser pour la troisième année de suite.

 

Hausse à nuancer

Près de 50 % du rendement semestriel du Bel 20 provient de GDF Suez (+21,9 %) et GBL (+16,9 %), des titres assez défensifs et dont les dividendes séduisent, vu la reprise de la chute des taux de la zone euro depuis l’automne 2013. Si on intègre à ce duo Belgacom (+19,4 %), Elia (+12,3 %) et bpost (+30,9 %), trois titres offrant aussi de beaux dividendes, c’est 70 % du rendement semestriel qui est expliqué. Pour toutes ces actions, le rendement sur dividende attendu est de 3 à 4,5 % net.

 

Actions qui sortent du lot

Si vous êtes à la recherche de beaux dividendes, achetez :

– GDF Suez (+21,9 %), qui offre un rendement sur dividende net, après récupération partielle du précompte français, de 3,2 %;
– bpost (+30,9 %) dont le cours a profité de beaux résultats trimestriels (rendement sur dividende net : 4,3 %);
– Delta Lloyd (+6,3 %), qui améliore toujours sa solvabilité (rendement sur dividende net : 4,2 % si vous optez pour le dividende en actions et évitez ainsi le précompte néerlandais);
– Gimv (+1,1 %) qui devrait maintenir son dividende ces prochaines années (rendement net : 5 %).
Parmi les valeurs cycliques, achetez :
– Atenor (+14,9 %) dont les projets immobiliers continuent d’avancer favorablement;
– Nyrstar (-3,3 %), en étant conscient du risque élevé (4); le financement de certains projets pose question et le groupe souffre toujours des déboires de son partenaire Talvivaara; mais les cours du zinc se redressent enfin, grâce à une baisse des stocks et un recul de l’offre (qui va s’accentuer, avec l’extinction de diverses mines).

Parmi les petites entreprises de croissance, achetez :

– Exmar (+8,7 %), qui devrait profiter de la prochaine introduction en Bourse de ses activités LNG, laquelle mettra en évidence sa valeur réelle;
– Melexis (+39,6 %) qui a signé un bon premier trimestre et a encore relevé ses prévisions de ventes;
– Sioen (+28,2 %) qui se montre optimiste pour 2014;
– EVS (-21,3 %) dont le cours a souffert, suite à un résultat trimestriel décevant et aux spéculations de vendeurs à découvert, mais dont les perspectives à long terme restent intactes et dont le dividende n’en est que plus intéressant (même après sa baisse, son rendement reste de 4,5 % net).

Parmi les entreprises en turnaround, même si leur situation est loin d’être évidente, achetez :

– Agfa-Gevaert (+20 %)
– Deceuninck (+12,6 %)
Parmi les sicafi, achetez :
– Cofinimmo, à ±90 EUR, pour son dividende (rendement attendu de 4,5 % net).

 

A noter que nous ne conseillons plus l’achat de Delhaize (+16,5 %), depuis l’annonce, fin mars, de résultats et de perspectives mitigés; conservez.

 

Partagez cet article