Analyse
CMB : prix du fret en baisse continue il y a 3 ans - vendredi 4 juillet 2014

Le prix du transport de vrac sec a baissé de 60 % depuis début 2014.

Un contretemps temporaire selon nous. Les années à venir se solderont par un meilleur équilibre entre l'offre et la demande de capacité de transport, ce qui fera rebondir durablement les tarifs.
CMB est bien placé pour en profiter.
CONSERVEZ.

 

Le recul des tarifs depuis début 2014 est sévère, mais le segment Capesize (les plus gros bateaux, ±80 % des capacités de transport de CMB), utilisé pour le transport de minerai de fer et le charbon, a déjà rebondi depuis mi-mai. Certes, les tarifs actuels permettent au mieux d'à peine couvrir le coût opérationnel et le deuxième trimestre clôturera sans doute dans le rouge. Mais nous sommes d'avis que le pire est passé. Le carnet de commandes des chantiers navals représente encore ±20 % des capacités en service mais, faute de rentabilité, les annulations, reports de commandes et mises à la casse vont ralentir la croissance de l'offre (+4 % attendu en 2014), qui devrait être absorbée par celle de la demande. Même si la volatilité des tarifs à court terme restera guidée par les importations chinoises, la crise de surcapacité touche à sa fin. Un doublement rapide des tarifs dans les trimestres à venir n'est pas exclu. Avec une exposition aux tarifs journaliers croissante (60 % pour les Capesize aujourd'hui, 75 % en 2016) et l'arrivée à échéance de ses contrats à long terme, CMB est bien placé pour en profiter.

 

Cours au moment de l'analyse : 19,32 EUR

 

CMB est un transporteur maritime belge vrac sec au travers de sa filiale Bocimar. Egalement actif dans le transport aérien (cargo, passagers, leasings) via ASL détenu à 51 %.

 

Partagez cet article