Analyse
Transport aérien : encore des opportunités ? il y a 3 ans - mardi 15 juillet 2014

La situation se dégrade dans le secteur du transport aérien. Les actions du secteur ont perdu en moyenne 6 % depuis le début de l’année (contre +5 % pour le Stoxx Europe 50 et +15,7 % pour les Bourses mondiales).

Conservez Deutsche Lufthansa.
Vendez Air France – KLM.
N’achetez pas IAG (fusion de British Airways et Iberia).

 

Les avertissements sur résultats émis par les compagnies aériennes se succèdent.
Après Deutsche Lufthansa, SAS et Icelandair, c’est au tour d’Air France - KLM de réduire ses prévisions pour 2014. Raisons invoquées : faiblesse de la demande cargo (transport de biens), situation difficile au Venezuela liée à la monnaie locale, difficulté à rentabiliser certaines lignes long-courrier, notamment vers l’Amérique du Nord et l’Asie. En cause aussi la forte croissance des compagnies du Golfe, qui force les compagnies européennes à baisser leurs prix pour assurer leur remplissage.

 

Mais même revus à la baisse, certains objectifs nous semblent encore trop ambitieux. Nous attendons donc d’autres réductions de coûts. Le contexte reste difficile, d’autant que la conjoncture européenne fragilise encore davantage les compagnies, surtout les plus endettées.

 

Le secteur du transport aérien en Europe ne nous semble pas en piste pour rebondir en Bourse.
L’action IAG est trop chère pour un achat, en dépit de sa baisse depuis début 2014.
Air France – KLM reste trop endetté, ce qui freine son potentiel de croissance.
Deutsche Lufthansa sort un peu du lot. Il a les atouts pour résister. Son plan visant à réduire les vols pour l’hiver prochain devrait lui permettre de défendre sa rentabilité. En outre, son action est loin d’être chère.

 

Cours au moment de l’analyse :
IAG : 4,12 EUR
Air-France KLM : 8,48 EUR
Deutsche Lufthansa : 14,40 EUR

Partagez cet article